Pas de vaccination sans réflexion... Informez-vous !

Accueil Page mise à jour le 15/07/2011

Santé Liberté et Vaccinations N° 71

Extrait du n° de Juillet-Août-Septembre 1981

Vaccinations pour le personnel de l'Institut Pasteur

à l'Institut Pasteur, on ne badine pas avec les vaccinations...

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

   Le 20 juin 1977, j'ai adressé à l'ensemble des pastoriens qui n'avaient pas répondu aux convocations de la Médecine du Travail concernant la vaccination antitétanique une lettre les priant instamment de se soumettre de bonne grâce à cette vaccination inoffensive, efficace et dont l'utilité n'est discutée par personne.

   À l'époque, le nombre des réfractaires s'élevait à 204 ; en trois ans, il a été ramené à 70, ce qui est un résultat remarquable et dont il convient de se féliciter.

   Je crains malheureusement que ces 70 irréductibles dont vous faites partie ne puissent plus être convaincus par des arguments faisant appel à la logique, à la sagesse ou à leur propre intérêt.

   Je me vois donc contraint de vous informer que, conformément aux dispositions de l'article 38 de l'Accord d'Entreprise, tout avancement au choix comme à l'ancienneté sera suspendu en ce qui vous concerne, à compter du 1er janvier 1981, tant que votre dossier ne sera pas en règle.

   Cette mise en règle pourra s'effectuer de trois manières :
    – en prenant rendez-vous, dans les meilleurs délais, avec la Médecine du Travail afin – selon le cas – de subir la vaccination complète ou de recevoir un simple rappel ;
    – en produisant un certificat de vaccination ;
    – en produisant un certificat de contre-indication.

   Croyez que je regrette très vivement d'en être réduit à prendre cette mesure, mais vous conviendrez avec moi que vous avez eu tout le temps nécessaire pour remplir vos obligations en ce domaine.

   Veuillez agréer, Madame, Mademoiselle, Monsieur, l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

François GROS.      

 


 

Haut de page | Mentions légales | Plan du site
Un site Xsalto