Pas de vaccination sans réflexion... Informez-vous !

Accueil Page mise à jour le 18/03/2016

Lettre à Mme Marisol Touraine - Mars 2016

Vaccinations obligatoires

 

Chavanod, le 18 mars 2016

Madame Marisol TOURAINE
Ministère de la Santé

75350 Paris SP 07

Madame le Ministre,

   

La France impose trois vaccinations en population générale et apporte sa caution à l’indemnisation des victimes d’éventuels dommages consécutifs à ces obligations.
Or, il n’y a plus sur le marché de vaccin correspondant strictement à ces trois valences, de sorte que le public est orienté vers des vaccins en comportant davantage sans prise en charge publique des dommages. D’où une pétition, favorable aux obligations, mais opposée à cette vente forcée : ce texte auquel notre Ligue ne saurait souscrire a désormais recueilli plus d’un million de signatures.
Même le Comité Technique des Vaccinations admet que la politique vaccinale est illisible. Dans ce contexte, Madame HUREL a rendu son rapport, et la concertation que vous avez annoncée devrait aboutir dans un an à l’abandon des trois obligations : ceci dissuade les industriels d’entreprendre une production dont le débouché va être remis en cause.
Entre-temps, les parents sont désemparés tout autant que l’administration, scolaire notamment, mais aussi les magistrats chargés de poursuivre les contrevenants à des obligations auxquelles il est impossible de satisfaire strictement. La multiplication des demandes que nous recevons confirme une situation intenable et source d’angoisse et de conflits, voire d’abus.
Il serait donc particulièrement opportun de suspendre jusqu’à nouvel ordre les obligations prévues par les articles L3111-2 et L3111-3 du CSP, voire de les supprimer dès à présent : cette anticipation ne crée aucun risque sanitaire. En effet, diphtérie et poliomyélite autochtones ont disparu depuis longtemps, et le tétanos, non contagieux, n’apparaît que dans des conditions particulières (12 cas par an, dont 3 décès).

Nous sommes à votre disposition pour faciliter cette décision salutaire et urgente.
Confiants dans une suite favorable,
Nous vous prions d’agréer, Madame le Ministre, nos meilleures salutations.

Le Président
Jean-Pierre AUFFRET

 

 Télécharger la lettre au format PDF

Haut de page | Mentions légales | Plan du site
Un site Xsalto