Pas de vaccination sans réflexion... Informez-vous !

Accueil Page mise à jour le 01/05/2007

Éthers de glycol

12.06.2002

L'impact des éthers de glycol sur l'environnement et la santé

En 1999, l'INSERM (Institut National de la Statistique et de la Recherche Médicale) publiait une expertise collective intitulée "Éthers de Glycol, quels risques pour la santé ?", pour répondre aux questions posées par les Ministères en charge de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, de l'Emploi et de la Solidarité concernant l'impact des éthers de glycol sur l'environnement et la santé. Très utilisés dans de nombreuses branches industrielles, leur succès tient à leur solubilité dans l'eau et les solvants organiques.
 
On trouve des éthers de glycol dans les shampooings, les savons liquides, les lingettes pour bébés, les décapants pour four, les nettoyants ménagers, les peintures, etc., mais aussi dans des spécialités pharmaceutiques, dont les vaccins ! 
 
Le phénoxyéthanol est utilisé comme conservateur dans la plupart des vaccins de l'enfance, (T Polio, TP Pasteur, DT Polio, DTCP Pasteur, Tetracoq, Tetravac, Infanrix Polio, Pentacoq, Penthibest, Pentavac, Infanrix Polio Hib) à raison de 2 à 5 µl/ dose de 0,5 ml (1 seringue). 
 
D'après l'INSERM, le phénoxyéthanol présente une toxicité reproductive chez le mâle et la femelle (effet noté +), ainsi qu'un effet hémolysant (destruction des globules rouges, effet +++). Ces effets sont soit probables à confirmer (pour la toxicité reproductive), soit confirmés par le nombre et la qualité des études (pour l'hémolyse). En novembre 2000, la Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC), dans un avis relatif aux éthers de glycol, avait recommandé que soit réalisée, à très brève échéance, la substitution complète des éthers de glycol des groupes 1, 2 et 3a de la série E. Le phénoxyéthanol appartient au groupe 2... 
 
En mai 2001, Bernard KOUCHNER aurait engagé les industriels à rechercher des alternatives dont la tolérance est mieux évaluée. Pourtant, une simple lecture des étiquettes de produits vendus en para-pharmacie montre que le phénoxyéthanol est toujours bien présent dans ces produits. 
 
Après le mercurothiolate, le formaldéhyde, la possible présence du prion de l'ESB et le désormais célèbre hydroxyde d'aluminium, une autre substance toxique est utilisée dans la fabrication des vaccins, dans le mépris total du principe de précaution. 
 
Mais on n'en est pas à une incohérence près : un autre éther de glycol, le butylglycol, est présent dans des pansements adhésifs, alors qu'il est classé R21 (classe de risque), c'est-à-dire nocif par contact avec la peau !  

Retour

Haut de page | Mentions légales | Plan du site
Un site Xsalto