Pas de vaccination sans réflexion... Informez-vous !

Accueil Page mise à jour le 16/09/2016

Newsletter n° 11

Bonjour à tous

La Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations a eu 60 ans, et depuis 1954,
en toute indépendance, elle se bat pour la liberté vaccinale.

Nous avons vu disparaître l'obligation de la vaccination antivariolique en 1984 (alors que le dernier cas de variole dans le monde remontait à 1977), puis l'obligation de la vaccination anti-tuberculeuse par le BCG en 2007 (alors que son absence d'efficacité était notoire), mais de nombreux vaccins sont apparus au fil des années qui, même en dehors d’obligations, nécessitent la collecte et la diffusion de davantage d’informations face à un marketing d’autant plus agressif que nos contemporains recherchent davantage d'information et retrouvent le goût de la liberté.

Car la France reste l'un des derniers pays occidentaux à conserver des obligations vaccinales, assorties de sanctions pénales et d'insupportables pressions pour l'admission en crèche, à l'école et pour l'accès à diverses professions.

L'obligation de la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) reste inscrite dans la loi, il est impossible de satisfaire à cette obligation sans imposer à nos jeunes enfants d'autres vaccins, ce qui exclut la garantie de l'État en cas de dommages consécutifs à une vaccination obligatoire. Non seulement le vaccin strictement DTP n'est plus disponible depuis juin 2008, mais nous assistons depuis plusieurs mois à une « pénurie » des vaccins associés DTP+coqueluche+Hib, tous fabricants confondus, ce qui oblige les parents désireux de vacciner leurs enfants à y ajouter le très préoccupant vaccin anti-hépatite B.

Le temps de la véritable liberté, assortie d'une information complète et objective sur les vaccins qui, seule, permettrait un choix en connaissance de cause, n'est visiblement pas encore venu. Il reste beaucoup à faire. Nous comptons sur vous, comme vous pouvez compter sur votre Ligue !

L'actualité de la LNPLV

L'année dernière, nous avons dû suspendre l'envoi régulier de la newsletter, qui demandait un gros effort de rédaction, mais nous envisageons une nouvelle formule, et nous ne sommes pas restés inactifs ! Voici quelques témoignages de la vitalité du comité et de l'équipe de rédaction.

  • Nouveau slogan
    Même si la LNPLV utilise moins cette expression désormais, notre principe est « Nous ne sommes pas systématiquement contre les vaccinations, mais contre les vaccinations systématiques ». Après « Que la vaccination redevienne un acte médical librement consenti », nous avons adopté « Pas de vaccination, sans réflexion ! », plus court et s'opposant facilement à "Pas d'hésitation, vaccination !" de la propagande officielle. On retrouve désormais cette formule sur le bandeau de chaque page du site et de cette lettre.

     
    • Cotisation en ligne
      Depuis septembre 2014, il est possible d'adhérer à notre association ou de renouveller sa cotisation annuelle directement en ligne sur le site infovaccin.fr grâce à Paypal. L'ancienne formule reste évidemment possible, en téléchargeant le bulletin d'adhésion à imprimer et en l'envoyant par courrier accompagné du règlement par chèque.

       
  • Création de la page Facebook de la LNPLV
    Cette page interactive permet de réagir rapidement à l'actualité, d'annoncer les nouveautés publiées sur le site de la Ligue et d'établir un dialogue constructif avec les internautes. Vous êtes invités à participer, en commentant ou en partageant les publications, articles, annonces... en cliquant sur "J'aime", et en invitant vos amis à faire de même.

     
    • Ouverture d'une section "Tribune libre"
      Cette tribune est destinée à recevoir des textes de réflexion sur les vaccinations et la liberté vaccinale, de préférence en relation avec l'actualité – mais pas nécessairement – signés de membres du bureau, d'adhérents de la LNPLV, mais aussi de sympathisants membres d'associations amies ; leur admissibilité sera soumise à un comité de lecture, et avec l'accord de leur auteur, ils seront susceptibles de paraître dans la revue “Réalités & Vaccinations”.
       
  • etc.

En fonction de la décision du Conseil constitutionnel relative à la Question prioritaire de constitutionnalité concernant le caractère obligatoire des vaccinations DTP qui sera annoncée le 20 mars 2015, des prochains développements du Programme national d'amélioration de la politique vaccinale 2012-2017 et de la mission de Mme Sandrine Hurel récemment chargée par M. Manuel Valls de « formuler des recommandations afin de faire évoluer le principe de l’obligation vaccinale et de lever les obstacles financiers à la vaccination » ainsi que de « faire des propositions concrètes pour améliorer le taux d’adhésion des Français et des professionnels de santé à la vaccination », une lettre d'information spéciale vous sera adressée prochainement.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site
Un site Xsalto