Pas de vaccination sans réflexion... Informez-vous !

Accueil Page mise à jour le 31/08/2015

Pétition du Pr Joyeux - Avis de la LNPLV

Pétition du Pr Joyeux

pour le retour d'un vaccin DTP sans aluminium

   ou beaucoup de bruit pour rien

 

Deux mois après que le Conseil Constitutionnel eut affirmé qu’en admettant des contre-indications l’obligation vaccinale ne contrevient pas à la Constitution, le professeur JOYEUX, cancérologue, fort du succès d’une pétition contre la généralisation du vaccin antipapillomavirus à l’école primaire, en lançait une nouvelle pour réclamer face à une étrange pénurie, la remise sur le marché d’un vaccin strictement DTP, mais sans aluminium, pour satisfaire (à risques a priori moindres) à l’obligation prévue par la loi.

La LNPLV ne soutient pas cette pétition, car seule la liberté vaccinale permettrait à chacun de prendre vraiment en charge sa santé et de "se soigner autrement" comme il prétend le vouloir.
Il reconnaît pourtant que "vacciner n'est jamais anodin, même avec le DTP seul", puisque ses effets secondaires sont couverts par l'article L.3111-9 du CSP.

Le 19 mai 2015, notre vice-président a écrit au Pr Joyeux pour lui faire connaître notre opinion.

Professeur,

J'ai régulièrement apprécié vos publications.

Je suis heureux de vous voir vous pencher désormais sur les vaccinations.
Je partage certains des arguments que vous développez dans cet appel à pétition. Mais je déplore l'orientation du propos et la teneur de la pétition présentée.

Vous soutenez implicitement que, parce qu'ils sont obligatoires de par la loi, les vaccins DTP seraient utiles et efficaces… Vous n'en évoquez pas moins les risques en vous référant de nouveau à la loi.

Vous admettez en contradiction avec la loi Kouchner notamment qu'un traitement médical à risque soit imposé à un individu a priori bien portant contre des maladies rares, curables, voire non contagieuses (tétanos).

Et ce, alors même que le Comité Technique des Vaccinations et le Haut Conseil de la Santé Publique admettent qu'il est temps de rétablir la liberté en matière de vaccination y compris DTP, même si l'intention avouée est de généraliser un maximum de vaccinations à la charge de l'État.

Je ne souscris donc pas à la pétition que vous soutenez et en déconseillerai la signature.

Je vous prie de trouver ci-joint la lettre ouverte récemment adressée par la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations (infovaccin.fr) à Madame le Ministre de la Santé concluant à l'urgence de rétablir la liberté de prescription et d'acceptation pour toutes les vaccinations.

Avec le prosélytisme maladroit du professeur nouveau converti (en fait pas tellement converti !), la pétition, mise en ligne le 21 mai, a recueilli 500 000 signatures en moins de dix jours et plus de 742 000 au 29 août ! Et le joyeux placet aux labos a bénéficié d’une couverture médiatique pro et contra rarement vue, même lors de la campagne anti-H1N1, de risible, mais onéreuse mémoire !
Pour comparaison, la pétition de même objet, lancée en janvier 2015 par E3M  n’affiche que 99 700 signatures au 29 août.

Un large écho médiatique pour l’homme, mais dans un brouhaha de contradictions et de malentendus, ce qui dessert finalement le sujet de fond (l’intérêt individuel ou collectif de la vaccination), voire rend service aux producteurs qui ne tarderont pas à nous annoncer des vaccins « bio », c’est-à-dire plus chers et surtout que vous ne pourrez pas refuser !

Autres commentaires sur notre page Facebook


Haut de page | Mentions légales | Plan du site
Un site Xsalto