S'informer, choisir, assumer.

Accueil Page mise à jour le 15/08/2011

Qui est le Pr Banerji

Extrait de SLV n° 93 de mars 1991

Lors de TOES 89 à Paris (1) dans le cadre des Rencontres internationales pour « Un autre Regard sur la Santé », la ligue avait présenté le point de vue du Pr Banerji sur la domination des pays du Sud par ceux du Nord, par le biais des campagnes de vaccination.

Le Pr Banerji, maître de conférence et professeur de santé publique et de sciences sociales, ne peut être soupçonné d'être a priori défavorable aux vaccinations : par lui nous avons appris que de nombreux spécialistes venus du monde entier s'étaient réunis à Anvers en 1985 pour s'insurger contre les programmes « ciblés » de l'OMS et en particulier le PEV (Programme Élargi de Vaccinations), visant à la vaccination universelle des enfants pour 1990.

Le grand public, lui, croit au consensus international sur ces programmes et donne aux organismes humanitaires sans s'interroger.

Le Pr Banerji est porteur d'une parole encore libre du conditionnement dont nous ne sommes plus conscients ; la mort de 47 enfants « pour en sauver d'autres » ne lui semble pas un tribut normal à payer, la désinformation qui sous-tend les campagnes de vaccinations ne peut être passée sous silence. Face aux affirmations officielles de succès éclatant et de remarquable rapport « coût-efficacité » de ces campagnes, en Inde une contre-commission, officielle elle aussi, s'est mise en place, à laquelle il a participé : son regard est décapant, résolument déterminé à mettre en lumière le totalitarisme qui s'exerce sur le tiers-monde, sous couvert de bienfait social et de protection de la santé des enfants.

Pr Debabar Banerji

Pour mieux le connaître

Nous lui avons demandé de nous informer sur sa formation universitaire, sa participation à de très nombreux organismes de santé publique en Inde et dans le monde entier ainsi que sur le cheminement qui l'a conduit à s'insurger contre les programmes de santé organisés planétairement pour, nous dit-on, sauver la vie de millions d'enfants.
Né le 10 août 1930 à Delhi il obtint un doctorat en médecine en 1953 (Université de Calcutta) puis une licence ès anthropologie culturelle en 1962 (Université Cornell aux États-Unis).

  •  Poste actuel
    Professeur et maître de conférence au Center of Social & Community Health de l'Université de Jawaharlal Nehru de New Delhi (depuis 1973).
  • Postes antérieurs :
    Sociologue à l'Institut National de la Tuberculose (Bangalore).
    Professeur-assistant en sciences sociales à l'Institut National d'Administration de la Santé et de l'Éducation (New Delhi), puis professeur -associé.
    Professeur-associé pour la formation d'agents de terrain à l'Institut National d'Administration de la Santé et de l'Éducation (New Delhi).

Il a publié de nombreux livres (21) et de très nombreux articles et résultats de recherches (plus de 50).

Il a été consultant à de très nombreuses reprises auprès d'organismes indiens, tels que le ministère de la Santé, l'Institut National d'Administration de la Santé et de l'Éducation et de tous les Instituts de Sciences Médicales et a été membre du Standing Committee on Vital Statistics du ministère de la Santé et de la Famille, ainsi que des Comités spéciaux d'Organisation s'occupant des Systèmes d'Information sur la Santé, des Projets d'Évaluation Régionaux, de différents programmes de planning familial.

Il a été de nombreuses fois expert auprès de l'OMS tant auprès du siège que des directions régionales dans le Sud-Est asiatique, auprès de l'Union Internationale contre la tuberculose (Paris), de l'Association contre la tuberculose au Japon et de l'UN Asian Development Institute à Bangkok.

Il a en particulier été membre du Comité d'Experts de l'OMS sur les nouvelles approches en matière d'éducation et de santé pour les soins de santé primaires (1982) et a été conseiller auprès du Comité d'Experts de l'OMS sur les nouvelles approches en besoins de personnels en vue de l'instauration de la santé pour tous d'ici l'an 2000 sur la base des soins de santé primaires (1983).

Des prises de position qui dérangent

Voici les termes dans lesquels ses prises de position sont décrites dans la préface de son dernier livre (janvier 1990) :

« Debabar Banerji a pris la décision cruciale de s'opposer résolument à l'exercice de la médecine conventionnelle occidentale et donc de développer une technologie médicale au service de la population alors qu'il était encore étudiant à la Faculté de Médecine (Calcutta, 1948-1953).
  Cet engagement l'a conduit à travailler comme médecin à l'ouest du Tibet et dans des régions du centre de l'Himalaya (1956-1959), puis comme sociologue à l'Institut National de la Tuberculose, à l'Institut National d'Administration de la Santé et le l'Éducation (1964-1971) et au Centre de Médecine Sociale et de Santé Publique de l'Université Jawaharlal Nehru de New Dehli (depuis 1971).
  Sa démarche consistant à considérer la santé et les services de santé en Inde du point de vue des gens eux-mêmes, en particulier ceux qui y ont peu ou pas du tout accès, l'a exposé à remettre en cause certains des dogmes sacrés des sciences sociales et de la santé publique conventionnelle.
  Ceci a été ressenti comme un blasphème. Les grands prêtres n'ont pas été contents du tout. Des édits ont été publiés pour mettre en quarantaine des idées aussi subversives.
  Ministres et directeurs des services de santé, facultés de médecine, instituts de santé et universités, y compris l'Université de Jawaharlal Nehru et son École de Sciences Sociales, tous se sont unis en un pacte oral pour ignorer et isoler ses idées. Les agences internationales leur ont emboîté le pas.
  Voici sans doute un phénomène sociologique très remarquable. Comment se fait-il qu'un groupe aussi vaste et aussi disparate s'unisse pour faire un tel embargo de fait sur des idées, pendant autant d'années ?
  Comble de l'ironie, l'auteur s'est trouvé réhabilité d'une manière totalement inattendue alors qu'il atteignait le cap de la soixantaine. Il a trouvé son nom dans la dernière édition du Marquis, Who's Who in the World (USA) et dans l'International Biographical Center's Men of Achievment (GB) ! »

Note : 1. SLV n° 92 et Dossier TOES.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site
Un site Xsalto