COVID 19 - coronavirus

NOTE D'EXPERTISE GRAND PUBLIC SUR LES VACCINS AYANT RECOURS AUX TECHNOLOGIES OGM

NOTE D'EXPERTISE GRAND PUBLIC SUR LES VACCINS AYANT RECOURS AUX TECHNOLOGIES OGM

Document PDF du CRIGEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie GENétique) du Dr Christian VELOT
Généticien moléculaire à l’Université Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN
Document à télécharger 

 


Note d’Expertise Vaccins GM-C.Vélot.pdf

 

 

 

 

cours de biologie moléculaire

cours de biologie moléculaire

Un tableau de cours de biologie moléculaire, expliquant, entre autres, le mécanisme de la transcription. Cours assez basique, pour clarifier un peu les concepts de base.


 

 

 


Transcription and Translation.pdf
Message de Louis Fouché : Sauver Vincent - Ecrivez à soutien@reinfocovid.fr pour savoir comment agir - YouTube

Soutien à Vincent PAVAN

Convoqué le 03 décembre 2020

Pour avoir retiré son masque dans l'amphithéâtre

Pour tous ceux qui souhaitent soutenir Vincent PAVAN, mathématicien et maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille

Par Collectif Reinfocovid - 23 novembre 2020

Après le succès de l’opération de soutien portée à Louis Fouché en début de mois, nous sollicitons une nouvelle fois votre aide et votre attention, cette fois en soutien à Mr Vincent PAVAN.

Rappel des faits
Vincent PAVAN est suspendu autoritairement de ses enseignements dans l’attente d’une mesure disciplinaire. Il est convoqué le 3 décembre 2020 devant la commission d’instruction de l’Université d’Aix-Marseille pour le motif suivant :

« Attitude de nature à porter atteinte à l’ordre et au bon fonctionnement de l’établissement lié au refus d’appliquer les consignes communiquées et affichées par l’établissement dans le contexte sanitaire actuel et notamment son refus revendicatif du port du masque ».
Le 9 septembre 2020, après en avoir informé sa hiérarchie, Vincent PAVAN a tenu son enseignement dans les conditions suivantes :
Il a retiré son masque ;
- Il a proposé aux étudiants qui le souhaitaient d’en faire autant ;
- Il a proposé aux étudiants qui ne souhaitaient pas participer à son cours dans ces conditions de quitter la salle sans qu’il ne leur en soit tenu grief.
Ce faisant, Vincent PAVAN faisait valoir son droit à l’indépendance – sous la seule condition d’objectivité et de tolérance – qui protège constitutionnellement le statut des enseignants-chercheurs, tels que le rappellent les articles du code de l’éducation L-123-9, L-141-6, L-952-2. 

Article L-123-9 : « À l’égard des enseignants-chercheurs, des enseignants et des chercheurs, les universités et les établissements d’enseignement supérieur doivent assurer les moyens d’exercer leur activité d’enseignement et de recherche dans les conditions d’indépendance et de sérénité indispensables à la réflexion et à la création intellectuelle. »

Article L-141-6 : « Le service public de l’enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique ; il tend à l’objectivité du savoir ; il respecte la diversité des opinions. Il doit garantir à l’enseignement et à la recherche leurs possibilités de libre développement scientifique, créateur et critique. »

Article L-952-2 : « Les enseignants-chercheurs, les enseignants et les chercheurs jouissent d’une pleine indépendance et d’une entière liberté d’expression dans l’exercice de leurs fonctions d’enseignement et de leurs activités de recherche, sous les réserves que leur imposent, conformément aux traditions universitaires et aux dispositions du présent code, les principes de tolérance et d’objectivité. »

Par son geste et par les conditions d’exercice de son enseignement qu’il mettait en place Vincent PAVAN ne faisait qu’exercer son droit le plus sacré d’exprimer son désaccord avec l’interprétation de l’épisode sanitaire donné par les autorités et de proposer aux étudiants une lecture critique et raisonnée de la situation en leur demandant d’exercer leur propre faculté de jugement.
Enseignants-chercheurs, nous avons besoin de vous !
Nous recherchons des enseignants-chercheurs confrontés à la même situation que Vincent Pavan, ou dans le même processus de réflexion quant aux consignes communiquées au sein de l’enseignement supérieur.

Contactez-nous à cette adresse pour nous apporter votre témoignage: enseigner@reinfocovid.fr

Et plus largement, nous avons besoin du soutien de tous pour la défense de la Liberté d’Expression. L’épisode rencontré par Vincent Pavan n’est qu’une illustration de plus de la dérive totalitaire qu’entraine la gestion de la crise sanitaire dans notre pays. En tant qu’individus, nous avons des droits constitutionnels. Or, lorsque nous demandons leur application, ces droits les plus élémentaires nous sont refusés, remplacés par des directives et des consignes infondées.
Il nous appartient à tous aujourd’hui de nous lever pour faire valoir nos droits.

Vous pouvez envoyer un mail aux 3 adresses ci-dessous. La bienveillance et la courtoisie sont de mise, nous cherchons avant tout le dialogue, pas la confrontation. Expliquez simplement en quoi le respect du droit à la liberté d’expression est essentiel. Ou rappelez les articles du Code de l’Education défendus par Vincent Pavan (L-123-9, L-141-6, L-952-2). Enfin, faites ce qui vous semble le mieux. Si vous le souhaitez, mettez-nous en copie des emails envoyés : soutien@reinfocovid.fr

 

Président de l’université : Monsieur Eric BERTON : eric.berton@univ-amu.fr
Présidente de la section disciplinaire: Madame Muriel GIACOPELLI : m.giacopelli@univ-amu.fr
Directeur de Polyetch’Marseille: Monsieur Romain Laffont : romain.laffont@univ-amu.fr


 

 

Message d'alerte du Professeur Perronne

Message d'alerte du Professeur Perronne

Son avis sur le vaccin Covid19

01 décembre 2020

Chers amis,

La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille.
Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.
En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d'être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste >>, termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique. 


Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n'ayant jamais changé depuis le début de l'épidémie. Je considère donc qu'il est de ma responsabilité de m'exprimer à nouveau ce jour sur l'ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l'élément central et quasiment unique de la politique de santé de l'Etat.
Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l'épidémie, pire que la première. 

Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l'Elysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l'Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés. 
Même le Président de la République, lors d'une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur. 
Ces chiffres irréalistes n'avaient qu'un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l'usage généralisé des masques en population générale n'a aucun intérêt démontré scientifiquement  pour enrayer l'épidémie de SARS-COV-2. 

L'utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.
Or l'épidémie régresse et n'a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d'un rebond épidémique saisonnier qui s'observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée. 
Cela témoigne de l'adaptation du virus à l'homme et est aussi le reflet de l'immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. 
Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c'est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place. 

La régression de l'épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l'instauration du couvre-feu.
Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d'un diabète sévère, d'hypertension artérielle grave,de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes. 
Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l'hydroxychloroquine et l'azithromycine dont l'efficacité et l'innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocément.
Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter. 

Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.
Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l'intérêt d'un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l'évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu'aucun résultat de l'efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n'a été publié à ce jour. 
Nous n'avons eu le droit qu'à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

Le pire est que les premiers « vaccins >> qu'on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique. 
On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d'éléments du virus par nos propres cellules. 
On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c'est une première chez l'homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d'éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ? 
Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l'ADN.
Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l'ADN vers l'ARN, mais l'inverse est possible dans certaines circonstances, d'autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes >> intégrés dans l'ADN de nos chromosomes. 

Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs
(contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l'envers, de l'ARN vers l'ADN. 

Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l'ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s'intégrer dans nos chromosomes. 
Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. 

Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes. 
Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le mais transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d'un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu'il espérait un effet de protection individuelle, mais qu'il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l'épidémie. 

C'est bien là un aveu déguisé qu'il ne s'agit pas d'un vaccin. Un comble.

Je suis d'autant plus horrifié que j'ai toujours été en faveur des vaccins et que j'ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale. 
Aujourd'hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe.
La science, l'éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

Christian PERRONNE​


 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=bpHsBlACD6k&feature=youtu.be

Claude Escarguel, microbiologiste :

" le traitement en phase précoce marche ! "

28 novembre 2020

En partenariat avec BonSens.org, Debriefing du microbiologiste Claude Escarguel, ancien président du Syndicat national des praticiens des hôpitaux généraux et porte-parole du collectif « AZI-THRO- d'hospitalisation ».  Il nous parle de son collectif, des pressions subies par certains médecins qui ont soigné, et de la vaccination.
Lire la vidéo (35')


 


 

 

https://echelledejacob.blogspot.com/2020/11/le-pr-eric-caumes-sur-les-dangers-du.html?fbclid=IwAR0secnvFUj_OaLu2GvV02IJ9U9hSIZmqay_CcWEBd2Ehk4bXut8Dm4FOWs

Le Pr Eric Caumes sur les dangers du vaccin expérimental ARN qui arrive

27 novembre 2020

 

Dangers sur un vaccin expérimental, dont les scientifiques n'ont aucun recul.
Pr Eric Caumes, chef de service des maladies infectieuses, Hôpital Pitié-Salpétrière :

" On n'a même pas encore les études, le vaccin pour décembre, je ne comprends pas, s'il y a des pépins, on va nous reprocher d'être allé trop vite, il y a un excès de précipitation, et je n'ai pas encore vu les études des vaccins américains; Il n'y a aucun vaccin de ce type dans le monde, ce vaccin va servir d'expérimentation, il y a une sur-communication des laboratoires qui ont engrengé des millions d'euros "
Lire la vidéo (2'40")


 


 

 

https://www.mediterranee-infection.com/epidemies-et-frontieres-covid-19-et-egouts/

ÉPIDÉMIES ET FRONTIÈRES

COVID-19 ET ÉGOUTS

25 novembre 2020
Bulletin d'informations scientifiques – Nous avons le droit d'être intelligents !

RESUME SUCCINCT DE LA VIDEO :

Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection
Pr Bernard La Scola, Responsable du laboratoire P3 de l’IHU Méditerranée Infection

Pr Raoult :
L'IHU a toujours testé les gens en fonction de la demande dès le début de l'épidémie : la demande de tests suit exactement l'évolution de l'épidémie, les gens viennent plus se faire tester quand le nombre de cas augmente. L'épisode actuel diminue de manière drastique.
Ce phénomène se retrouve sur les cas hospitalisés et en réanimation (il n'y a jamais eu autant de cas en réanimation dans ce deuxième épisode que pendant le premier). Il n'y a pas eu de rebond, c'est un fantasme.
Les pays qui ont contrôlé de façon raisonnable du risque épidémique n'ont pas de rebond (sud est asiatique)
Gestion épidémie
En Chine il n'y a pas de rebond, ils ont bien géré l'épidémie.
À Marseille, on a inventé la quarantaine : il ne faut pas admettre les gens qui viennent de pays où il y a une épidémie.
L'OMS a fait cette erreur à Haiti où a importé des malades du choléra venant du Népal, ont importé l'épidémie à Haïti.
L'épidémie n'a pas la même forme selon les pays.
Zone tropicale : il y a des grippes toute l'année, un pic pendant la saison des pluies en en été.
La Covid, ici, fini en juin.
Algérie : reprise très rapide fin juin.
Marseille : reprise par les cas revenant par bateau du Maghreb.
Démonstration : à Marseille les séquences ont été faites.
Sénégal le Marseille 1 existait depuis plusieurs mois au Sénégal (importé en mars depuis la France), est devenu commun et est revenu transformé en juillet à Marseille.
Il faut fermer les frontières quand on n'a pas de cas et ne pas les fermer quand on a des cas.
Il faut empêcher les gens de revenir infecter d'autres pays.
Le variant 4 a donné une grosse épidémie qui diminue.
Le variant 1 ne s'est pas répandu ailleurs (resté au Sénégal et Gambie) ; Il est arrivé par l'Algérie.
C'est aux pays qui n'ont pas de cas de se protéger des autres pays qui en ont et pas l'inverse !

Bernard La Scola
Les Marins Pompiers cherchent un virus dans les égouts, la quantité dans les égouts est corrélée avec le virus trouvé chez patients.
Rentrée scolaire : baisse des cas au départ des touristes.
Baisse avant le confinement.
Le confinement fait remonter la quantité de virus : les gens se contaminent entre eux à la maison.
Les tests dans les égouts sont prédictifs pour de nombreux virus (pas seulement celui de la covid).

Pr Raoult :
Les gens confinés sont plus malades que les non-confinés.
Il faut prendre des mesures cohérentes avec les faits observés sur l'évolution de l'épidémie

Lire l'article en cliquant ici


 

 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=SQXG1hKb1jI&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0ZqUftkhFVGgB4maLKeVZdfyHDbMVfK2jsga18dWYX3jNCP3MqTuUFDbY

Dr Claire-Anne SIEGRIST vaccinologue et salariée de IG PHARMA

n'est pas très chaude pour se faire vacciner

24 novembre 2020

Envoyé Spécial France 2 " Vaccin la guerre secrète" (2'50")
Le Dr Claire-Anne SIEGRIST, une des plus grandes vaccinologues au monde, et salariée de Big Pharma, n'est pas prête à se faire vacciner.
Visionner en cliquant ici

 


 

 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=HPw0c-DY9y8&feature=share&fbclid=IwAR2Z_uekYA7KmL4CU2HnU3dyhW3oOsOS8-GmnUfwuJ_m7w85n3RaJeaOLBE

Débat Louis Fouché / Martin Blachier

Sud Radio - Les incorrectibles

22 novembre 2020

Débat entre le Dr Louis Fouché, anesthésiste réanimateur à l’Hôpital de la Conception à Marseille contre Martin Blachier, qui a fait des études de médecine, mais qui n'est pas clinicien, donc pas de consultation.

Vidéo en cliquant ici


 

 


 

 

https://gript.ie/ryanair-covid-vaccination-passengers-eu/?fbclid=IwAR1rvsEsjzhRh6bKSAA_4i5wS65G3vH9niYbO-_O56rA7qExRSjL6TPkdEA

Ryanair ne demandera pas de certificat de vaccination

pour ses vols court-courriers de UE

24 novembre 2020

Ryanair a déclaré qu' "aucun certificat de vaccin ne sera requis pour les vols court-courriers de l'UE."

Lire l'article en cliquant ici


 

 


 

 

https://www.lefigaro.fr/voyages/etre-vaccine-contre-le-covid-19-sera-probablement-une-condition-pour-entrer-en-australie-20201124

Être vacciné contre le Covid-19 sera probablement

une condition pour entrer en Australie

24 novembre 2020

L'Australie exigera probablement des personnes souhaitant entrer sur son territoire qu'elles aient au préalable été vaccinées contre la Covid-19, a annoncé mardi 24 novembre, le secrétaire australien à la Santé détaillant ce que pourrait être la nouvelle norme sanitaire dans le « monde d'après ».
LIre l'article du Figaro en cliquant ici


 

 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=dZvVBBRQEVc&feature=youtu.be

Dr Louis Fouché :

" Le vaccin il ne marchera jamais "

15 novembre 2020

Explications du Dr Louis Fouché sur l'impossibilité du vaccin d'être fonctionnel.
Ecoutez en cliquant ici


 

 


 

 

http://ctiapchcholet.blogspot.com/2020/11/vaccin-contre-la-covid-19-ce-que-la.html

Vaccin contre la Covid-19 : ce que la population devrait savoir

Centre hospitalier de Cholet - Docteur Amine UMLIL

12 novembre 2020

Centre Territorial d'Information Indépendante et d'Avis Pharmaceutiques - CENTRE HOSPITALIER DE CHOLET
Docteur Amine UMLIL

Vaccin contre la Covid-19 : ce que la population devrait savoir

Dans le domaine de la santé, en particulier dans celui du médicament, ne pas pouvoir accéder à une information indépendante, fiable et vérifiable, est la première des pauvretés.

Article ici


 

 


 

 

vidéo explicative sur le Coronavirus Covid

vidéo explicative sur le Coronavirus Covid


Explications avec cette vidéo de 3 mn sur le fonctionnement du coronavirus Covid.


 

 


 

 


VID-20200922-WA0013.mp4
https://odysee.com/@olivierprobst:8/alerte-vaccin-covid-19-institut-pasteur:c?fbclid=IwAR2UngZ6fnYE7rEs5iqQ_5afz7QPD23ZtnOLDjM1iWe2EHHIJ7wNrJ0lqjI

Alerte vaccin Covid-19, Institut pasteur et Microsoft ont les brevets

Odysée

20 août 2020 (mis en ligne le 19/11/2020)

https://www.youtube.com/watch?v=KzO3xjOhHWg&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0zdxlib5Ib4ss8za8Xte74X1cZ_K3BeNh5dKlB0RXrd5p3i37btHjC8aE

Covid-19 : Confinement, vaccin... les fausses routes ?

Dr Gérard Delépine

Le Samedi Politique - TV Libertés - 14 novembre 2020

Encore 15 jours (minimum) de confinement. 
Le premier ministre Jean Castex l’a annoncé, les Français vont devoir encore attendre pour avoir une chance de revoir la liberté… Plus le temps passe, plus les populations s’attendent à être assignées à résidence éternellement… Une situation inquiétante tant sur le plan des libertés que sur celui de la santé.
 
Seule solution présentée par les dirigeants politiques : le vaccin… Une perspective qu’illustre bien l’annonce du laboratoire américain Pfizer présentant son vaccin contre le Covid-19 en cours d’élaboration comme « efficace » à 90%... Il n’en fallait pas plus pour que des responsables politiques sautent à pieds joints dans l’obligation vaccinale.

Ecoutez l'interview en cliquant içi


 

 


 

 

https://blogs.mediapart.fr/franck-noir/blog/300720/covid19-les-vaccins-marn-seraient-inefficaces-et-potentiellement-dangereux?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign

COVID19 : Les vaccins à mARN seraient inefficaces et potentiellement dangereux

MEDIAPART

30 juillet 2020 (mis en ligne le 15/11/2020)

La technologie inédite à laquelle font appel quelques-uns des vaccins anti-COVID19 reste bien inquiétante et certains scientifiques alertent sur le danger qu’ils peuvent représenter.
Les conséquences d’une intégration ratée du gène issu de l’ARN messager dans votre ADN peuvent être dramatiques, et c’est là le principal danger de cette forme de vaccination.

L’intégration d’un virus au sein de notre ADN peut perturber les marqueurs. Les cellules de notre corps qui auraient intégré l’ARN messager risqueraient alors de ne plus être reconnues par nos anticorps comme étant des cellules du soi, et donc pourraient se faire attaquer dans une logique simple de défense immunitaire.
On appelle ce principe, une réaction auto-immune. Une maladie dite auto-immune est une pathologie dont les cellules de notre système immunitaire se mettent à attaquer nos propres cellules qu’elles prennent pour des cellules étrangères.
LIre l'article en cliquant içi


 

 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=8BQ1rC3bDBA&feature=share&fbclid=IwAR01-ReUAAzYIKzqkNt80demkxVpMlHjbMC9DGoOcvLYmO7CcfkNysGVX-w

André Bercoff recadre magnifiquement Karine Lacombe qui ne fait que le traiter de complotiste

Extrait de l'émission " 24h Pujadas "

Diffusée sur la chaîne LCI le 9 Novembre 2020

André Bercoff, invité de Pujadas le 09 novembre 2020 se fait traiter de complotiste par Karine Lacombe, car il ose dire que le taux de létalité est faible, et que cette "pandémie" n'est pas réélle.
LIre l'article en cliquant içi


 

 


 

 

" REINFO COVID "

" REINFO COVID "

La tribune sur le site " Profession Gendarme "

Emission n°1 du 12 novembre 2020

La Tribune REINFO est le nouveau rendez-vous hebdomadaire de réinformation, par le Collectif " REINFO COVID ".
Émission N°1 du 12 novembre 2020
Avec le Dr Louis Fouché, Alexandra Henrion Caude, Laurent Mucchielli, le Dr Pascal Sacré et Hélène Banoun.


Pour écouter cette tribune du 12/11/2020, cliquez


 

 


 

 

HOLD-UP - Le film-documentaire en version intégrale sur le réalité du COVID-19

HOLD-UP - Le film-documentaire en version intégrale sur le réalité du COVID-19

Odysée

13 novembre 2020

Dès sa sortie le 11 novembre 2020, les médias mainstream cherchent à démolir et à jeter le discrédit sur un reportage " FACTUEL " que tous devraient voir et partager, afin que la peur du COVID-19 disparaisse.
" Hold-Up ", film documentaire sur la crise actuelle et sur sa gestion,  est déjà censuré sur la plateforme VIMEO dès le lendemain de sa sortie.
Financé par plus de 5000 citoyens français, ce reportage de 2h40 retrace toutes les étapes qui ont mené à cette folie mondiale. Vous y trouverez des témoignages de personnalités, des prix Nobel, un ancien ministre, des chercheurs, des médecins et des analystes.
Pour visionner ce document, cliquez içi


 

 


 

 

https://odysee.com/@MascaradeetleCoronavirus:c/Un-m%C3%A9decin-balance--c'est-terminer-le-covid.Les-malades-sont-dues-aux-masques-.05-11-2020:9

Un médecin balance

" C'est terminé le Covid19. Les malades sont dûs aux masques ".

Odyssée - 05 novembre 2020

Un médecin dénonce la crise sanitaire.
Pour l'écouter, cliquez içi


 

 


 

 

SOUTIEN pour Le Dr Louis Fouché

Convoqué par la direction de l'AP-HM

04 novembre 2020

Bonjour à toutes et tous,
Le Dr Louis Fouché va être inquiété par la direction de l'AP-HM. Il est convoqué demain jeudi 05 novembre 2020, à 16h à la Direction Générale, par les Pr Dominique Rossi (président de la Commission médicale d'établissement) et M. Jean Olivier Arnaud (Directeur général de l'AP-HM).
Pour ceux qui peuvent et veulent le soutenir :
laetitia.padovani1@ap-hm.fr (secrétariat général)
Dominique.ROSSI@ap-hm.fr
jeanolivier.arnaud@ap-hm.fr  

Merci d'envoyer votre mail de soutien aux 3 adresses ci-dessus.

Restez courtois, respectueux, bienveillants, expliquez pourquoi un discours contradictoire est utile, et pourquoi il ne fait aucun mal à l'AP-HM, au contraire : les hôpitaux sont maltraités, ils ont besoin d'être défendus par des médecins.
Enfin, faites comme vous le sentez.

Et en présentiel pour ceux qui peuvent, merci d'être là :
15h45 devant la Rue Brochier à Marseille, 13005, devant la Direction de l'AP-HM.

En tous cas, soyez assurés que s'il arrive là bas et que la direction a reçu 3000 mails ou plus de soutien, la discussion ne sera pas tout à fait dans la même ambiance 

Merci d'avance pour lui.

Tout Reinfocovid avec Louis !​  
#reinfocovid #appel #soutien


 

 


 

 

http://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/video-le-debriefing-du-dr-louis-fouche-coeur-ouvert-covid-19-ce-nest-pas-la

Le Dr Louis Fouché convoqué par la direction de l'AP-HM

03 novembre 2020

Les prises de position du Dr Louis Fouché, de plus en plus médiatisé, qui se situent dans la même lignée que celles des Pr Raoult, Toussaint et autres médecins, résonne dans l'opinion, leur parole étant libre.
Mais le discours du Dr L. Fouché déplaît à direction. Il a été convoqué par la direction générale de l’AP-HM jeudi 5 novembre à 16 heures.


Il devra sûrement rendre des comptes auprès du Professeur Dominique Rossi, président de la Commission Médicale d'Etablissement de l'AP-HM, et de Monsieur Jean Olivier Arnaud, directeur général de l'AP-HM.

Pour quelle raison ? Le faire taire, ou lui demander d’investir dans Gilead ?


FranceSoir 03/11/2020 :  VIDEO : Le debriefing du Dr. Louis Fouché.  " A coeur ouvert, Covid-19, ce n'est pas la peste ou Ebola​ "
 


 

 


 

 

TOUS LES MENSONGES ET VÉRITÉS SUR LE C0VID DÉVOILÉS

Manigance-19 film Florian Piana

03 novembre 2020

ré-information et Transition
La vidéo dénonciatrice des mensonges et vérités sur le C0V.19 et sauveteuse de nos droits et libertés humaines, et au sens plus large, de notre monde. ????

Si vous tenez à votre liberté, à celle de vos proches, enfants ou futurs enfants si vous en avez, ainsi qu’à celle des futurs générations s’il y en a, écoutez très attentivement ces 50 modestes minutes d’une importance CAPITALE qui comprennent un grand condensé d’éléments sur tout ce que vous devez savoir, car cela vous concerne toutes et tous et moi le premier.

Manigance-19 est une vidéo au format documentaire qui évoque et dénonce ce que 99% des journalistes et des médias traditionnels ne vous diront et montreront JAMAIS sur la réalité de la《pandémie》de la C0V.19 et sur le futur de ce monde et de nos droits et libertés en tant qu’être humain, le tout de manière claire et concise, à l’aide de différents intervenants.

Vous découvrirez tous les mensonges et vérités sur cette《pandémie》, les diverses formes de manipulation utilisées et leurs conséquences, et ce que les gouvernements prévoient avec le vaccin, le traçage numérique et autres pour un contrôle total de la population mondiale entraînant une dictature profonde et sévère à l’échelle toute entière de l’humanité, la vôtre, la nôtre, et des futures générations s’il y en a.

Pour lire la vidéo, cliquez 


 

 


 

 

Nouveau changement pour la date de fin d'état d'urgence sanitaire

LCP sur Twitter

04 novembre 2020

À l'occasion d'un second vote demandé par le gouvernement, les députés rétablissent la date de la fin de l'état d'urgence au 16 février 2021. Hier, mardi 03 novembre 2020, un amendement LR l'avait fixée au 14 décembre 2020.

Pour lire l'article, cliquez içi :


 

 


 

 

Message de Robert Kennedy Jr

Covid vaccine should be avoided at all cost.

 

" To all my patients :

I would like to draw your attention urgently to important issues related to the next Covid-19 vaccination. For the first time in the history of vaccination, the so-called last generation mRNA vaccines intervene directly in the genetic material of the patient and therefore alter the individual genetic material, which represents the genetic manipulation, something that was already forbidden and until then considered criminal. This intervention can be compared to genetically manipulated food, which is also highly controversial. Even if the media and politicians currently trivialize the problem and even stupidly call for a new type of vaccine to return to normality, this vaccination is problematic in terms of health, morality and ethics, and also in terms of genetic damage that, unlike the damage caused by previous vaccines, will be irreversible and irreparable.

Dear patients, after an unprecedented mRNA vaccine, you will no longer be able to treat the vaccine symptoms in a complementary way. They will have to live with the consequences, because they can no longer be cured simply by removing toxins from the human body, just as a person with a genetic defect like Down syndrome, Klinefelter syndrome, Turner syndrome, genetic cardiac arrest, hemophilia, cystic fibrosis, Rett syndrome, etc.), because the genetic defect is forever!

This means clearly: if a vaccination symptom develops after an mRNA vaccination, neither I nor any other therapist can help you, because the damage caused by the vaccination will be genetically irreversible. In my opinion, these new vaccines represent a crime against humanity that has never been committed in such a big way in history. As Dr. Wolfgang Wodarg, an experienced doctor, said: In fact, this "promising vaccine" for the vast majority of people should be FORBIDDEN, because it is genetic manipulation! "

The vaccine, developed and endorsed by Anthony Fauci and funded by Bill Gates, uses experimental mRNA technology. Three of the 15 human guinea pigs (20%) experienced a " serious adverse event ".

Note : messenger RNA or mRNA is the ribonucleic acid that transfers the genetic code of the DNA of the cell nucleus to a ribosome in the cytoplasm, that is, the one that determines the order in which the amino acids of a protein bind and act as a mold or pattern for the synthesis of that protein.

Resource : Robert F. Kennedy, Jr. (https://en.m.wikipedia.org/wiki/Robert_F._Kennedy_Jr..)

Vaccine COVID = IRREVERSIBLE GENETIC DAMAGE - A CRIME AGAINST HUMANITY.

DOES CORONAVIRUS EXIST OR NOT ?   - CLARIFICATION :

1. DOES THE VIRUS EXIST ?       Yes, like many other viruses.

2. DOES IT HAVE A CURE ?      Yes, if you use the proper medicines and do not leave your health in the hands of corrupt and mercantile health systems.

3. ARE THERE GOOD DOCTORS ?   Yes and many, some are acting discreetly giving appropriate treatments, others have been bolder and there are many videos in the networks talking about these treatments, and many have been threatened, disqualified or silenced.

4. ARE SCIENTISTS INVESTIGATING  ?   Yes, and there is a world union calling for more doctors and scientists called Doctors and Scientists for Truth, to expose the falsity of the treatment they have given to the bug issue.

5. IS IT A PANDEMIC ?    No. The WHO changed the term that referred to the pandemic, before the bug was launched in order to end the pandemic.

6. IS IT CONTAGIOUS ?    Yes, like all flu.

7. IF I CATCH THE VIRUS, DOES IT MEAN THAT I WILL DIE ?   No. If you have symptoms, just take the appropriate medicine from the first day (strengthen the immune system, take anti-inflammatory and anti-influenza) and cure yourself at home.

8. CAN IT BE PREVENTED   ?    Yes, being as clean as you should be, and maintaining a high immune system. And you also have: Ozone Therapy, Chlorine Dioxide with the preventive protocol.

9. ARE THE COUNT OF INFECTED AND DEAD BY THE VIRUS CERTAIN  ?   No. In the USA it was discovered that any data, would be in fact 10% of that


 


 

 

https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/recrudescence-covid-19-et-vaccination-antigrippale-coincidence/

Recrudescence COVID-19 et vaccination antigrippale : coïncidence ?

Michel de Lorgeril – Docteur en Médecine, Chercheur au CNRS

30 octobre 2020

Extrait : 
" Cette chose que nos académiciens et politiciens ne veulent et ne voudront pas voir, ne veulent et voudront pas dire ; et qui a été générale en Europe en ce triste mois d’Octobre, c’est le mouvement hystérique de vaccination antigrippale !
Rien qu’en France, des millions de doses ont été injectées en quelques jours [beaucoup de pharmacies sont en rupture de stock dès la fin Octobre] et les plus vaccinés sont précisément ceux qui sont le plus à risque de complications dues à la COVID-19. Plus on est fragile face au COVI-19 et plus on risque d’être vacciné contre la grippe. "

Pour lire l'article, cliquez içi


 


 

 

Dans une tribune, 300 intellectuels se disent «atterrés» par le reconfinement En savoir plus sur RT France : https://fr

RT France

30 octobre 2020

Près de 300 personnalités ont signé le 29 octobre une tribune dans laquelle ils dénoncent la communication du gouvernement qui, selon eux, «dramatisent indûment la réalité afin de justifier des mesures de confinement».

Pour lire l'article, cliquez içi :


 

 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=80WPki6GtmA&feature=share&fbclid=IwAR0VNsja_HFXia2CwsjDpLaBRJrwgWhdU6eIvHXH5NzaRPNwd_jWxktLm7c

Didier Raoult va porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui contre l'ANSM

Chaîne officielle TVLibertés

29 octobre 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, les débats autour de l’hydroxychloroquine, une molécule utilisée dans le protocole de soins du professeur Didier Raoult, ont fleuri partout, au point de transformer une question scientifique en hystérie générale. Il y a une semaine, l’ANSM, l’agence nationale de sécurité du médicament, a refusé une RTU, une recommandation temporaire d’utilisation pour l’hydroxychloroquine à l’infectiologue marseillais. Un refus infondé selon Didier Raoult qui rappelle que la molécule est utilisée depuis des décennies. 
Mais sa colère ne s’arrête pas là, au contraire. En effet, face au refus de tester dans des conditions sérieuses l’hydroxychloroquine, les autorités de santé ont consenti il y a plusieurs mois à délivrer une ATU, autorisation temporaire d’utilisation, au médicament du laboratoire américain Gilead, le Remdesivir. Un médicament reconnu comme dangereux par la HAS, la Haute Autorité de Santé.  

Face à ce « deux poids deux mesures », Didier Raoult a donc décidé de saisir la justice en déposant une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui contre l’ANSM. Son avocat, maître Fabrice di Vizio, nous explique cette affaire complexe.

Pour lire la vidéo, cliquez içi


 


 

 

COVID-19 BioElectric Implants Considered A

Implants bioélectriques COVID-19 considérés comme «thérapeutiques» et port du masque après le vaccin

The Last American vagabond

26 octobre 2020

COVID-19 BioElectric Implants Considered A “Therapeutic” & Mask Mandates Continue After Vaccine

Pour lire l'article, cliquez içi


 


 

 

https://www.courrierinternational.com/article/covid-19-jakarta-290-euros-damende-pour-ceux-qui-refuseront-de-se-faire-vacciner?fbclid=IwAR01JBmRTKGeLVJdH1-tNMy6P0oOmiBpBp8H1SSAMj3Z4ugm4

INDONESIE

À Jakarta, 290 euros d'amende pour ceux qui refuseront de se faire vacciner

Courrier International - 26 octobre 2020

Même si un vaccin contre le Sars-CoV-2 n’est pas encore disponible, la capitale indonésienne prend les devants et vient de décider de prévoir une amende pour ceux qui refuseront de se le faire administrer. Des sanctions sont également envisagées à l’échelle nationale.

Pour lire l'article, cliquez içi


 


 

 

https://www.youtube.com/watch?ab_channel=RTFrance&fbclid=IwAR3h43HcBsHXz75_gAHDxb-H2syNYjPx0QERwK-AhdXdRUxWXh2z61AEFM8&v=NarXAhu7Fpk&app=desktop

SUEDE : ni confinement, ni couvre-feu

les Suédois persévèrent dans leur voie

RT France - 26 octobre 2020

Alors que de nombreux pays européens renforcent leurs mesures restrictives pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, la Suède fait figure d’exception dans sa gestion de la crise sanitaire. Le gouvernement n’a pas mis en place de couvre-feu ni de confinement. 

Pour visionner la vidéo, cliquez içi


 


 

 

https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/10/24/purges-covidiennes-chapeau-bas-au-dr-pascal-sacre-avec-coup-310043.html

Chapeau bas au Dr Pascal SACRE

Anthropo-logiques - Jean-Dominique Michel

24 octobre 2020

Purges covidiennes : chapeau bas au Dr Pascal Sacré, coup de gueule et cri du cœur. La bouffée délirante qui se chronicise depuis plusieurs mois connaît un net regain à la faveur de la ré-augmentation du nombre d’hospitalisations et de décès liés au Covid. Tout comme ils emploient abusivement le terme de « cas de Covid » pour parler des tests PCR, les autorités et les médias assènent la réalité d’une « deuxième vague » dont il importe de comprendre pourquoi ce à quoi nous assistons n’en est pas une.

Pour lire l'article, cliquez içi



 

 

VACCIN ANTI COVID

VACCIN ANTI COVID

Recours en annulation contre le règlement européen 2020/1043

FRANCE SOIR - 19 octobre 2020

La présidente de la CNMSE, le Dr Dominique ERAUD, a participé à l'action du recours en annulation contre le règlement européen 2020/1043, du vaccin anti COVID.
Ce sujet a été évoqué  dans  l'émission " C'est dans l'air " de FRANCE 5 du jeudi 22 octobre 2020 à 18h30.

Représentées par Maître Guillaume TUMERELLE, avocat, six associations et groupes de citoyens ont déposé un recours en annulation contre le règlement européen concernant le vaccin.

Ce recours fait suite au règlement européen n°2020/1043 adopté en urgence le 15 juillet 2020 qui a supprimé toutes les procédures de protection, d’analyse du risque, de contrôle, de suivi, d’étiquetage et d’information du public concernant l’utilisation, le transport, la dissémination dans l’environnement, l’injection aux Être humains d’organismes et de microorganismes génétiquement modifiés dès qu’il s’agit de recherches ou essais cliniques sur un vaccin ou un médicament contre la Covid-19.

Pour  lire l'article, cliquez içi


 

 


 

 

https://www.mondialisation.ca/dr-pascal-sacre-un-reanimateur-licencie-injustement-en-pleine-crise-covid-droit-de-reponse/5650433?fbclid=IwAR1QIJE_mubYAWMr5N7EfSXZFI2Fabp7nt2vTtyp643uBac

Dr Pascal Sacré

un réanimateur licencié injustement en pleine crise COVID

Mondialisation Ca - 22 octobre 2020

 

Pour mes paroles, mes mots, mes écrits, j’ai été licencié comme un déchet, un voleur, sans droit de répondre. Un réanimateur chevronné, compétent, apprécié de ses collègues par mes actes en situation de stress, viré en pleine période COVID ! Pour des paroles, pour une image.

Pour lire l'article, cliquez içi


 


 

 

COVID 19 : le non-sens

Dr Frédéric Badel, médecin psychiatre

Publié par JD Michel - 20 octobre 2020

Nous pensions que le monde démocratique dans lequel, quelles que soient nos croyances et nos opinions, nous pouvions débattre, avait un sens, car nous avions un référentiel commun. Nous nous trompions sans doute, car ce sens a disparu en peu de temps.
Le 17 mars, le confinement a été mis en place. Chacun a espéré qu'il ne durerait pas. L'état d'urgence a permis d'imposer des mesures de restrictions de liberté, plus ou moins bien acceptées, comprises probablement comme transitoires et justifiées par la santé de tous.
Le 14 octobre sont apparus les couvre-feux, notions évoquant les guerres et les coups d'État. Premier non-sens. Pourquoi de telles mesures ? Nos efforts d’adhésion aux mesures transitoires n'auraient-ils servi à rien ?
Durant cette période de sept mois, de mars à octobre, nous avons tenté de nous adapter, d'être patients, de nous rassurer, en nous situant encore dans un espace d'illusion qui nous garantissait que le Gouvernement prenait soin de notre sécurité à l'aide de décisions justifiées par l'intérêt général.
Mais progressivement, dans le même temps, une série de non-sens a éclos, rendant les analyses difficiles et confuses.
Le non-sens, une réalité
- Pourquoi annoncer un monde d'après dès le début d'une épidémie virale saisonnière ? La question aurait pu alerter dès avril.
- Pourquoi les masques, inutiles quand nous n'en disposions pas, sont-ils ensuite devenus obligatoires ? Et pourquoi le sont-ils par intermittence ? Aucune mention de protection contre un virus ne figure sur les boîtes… Ils sont imposés en station debout, pas en position assise… dans certaines villes et pas dans d'autres… Leur mode d'utilisation habituelle est fantaisiste ; et quand bien même ils auraient une efficacité prouvée, celle-ci ne pourrait que très rapidement disparaître, les masques étant touchés, enlevés, remis à longueur de journée. En plus d'être inutiles pour nous protéger ou protéger les autres, ils peuvent se révéler toxiques. Quel sens donner à tout cela ?
- Pourquoi recourir aux tests PCR (polymerase chain reaction) ? Ces tests, très sensibles, détectent le moindre fragment d'ARN viral, mais ne disent pas si la personne est malade, si elle est contagieuse, quelle est sa charge virale. La population crédule, anxieuse, ou encore sous le choc du confinement (ou du déconfinement) se presse vers des laboratoires saturés de demandes pour se rassurer.
L'organisation de la campagne de détection a favorisé cette ruée vers les tests et a créé une épidémie de « cas positifs », néo-entité de personnes considérées comme malades, et de cas contacts, souvent mis en quarantaine. De nombreuses personnes asymptomatiques ont été testées. La population s'est fait piéger en facilitant ainsi, de plein gré, mais sans le réaliser, la formation de cette deuxième vague attendue depuis le mois d'avril.
- Pourquoi laisser pratiquer à grande échelle des tests non interprétables qui maintiennent une tension insupportable dans la population ? Cela n'a pas de sens.
- Pourquoi parler, pour la première fois dans l'histoire de la médecine, d'une épidémie de cas positifs ? Cela défie l'entendement.
- Les nouvelles rassurantes n'ont pas droit de cité. Les Professeurs Raoult, Toussaint, Toubiana pour ne citer qu'eux sont passés de personnalités scientifiques reconnues à des complotistes originaux. Pourquoi ce dénigrement systématique et cette ostracisation ? Pourquoi continuer à nous affoler en nous privant des informations qu'ils peinent à donner ?
- Le confinement a été dénoncé par l'OMS -récemment il est vrai et après s'être lourdement compromise avec l'hydroxychloroquine- mais le gouvernement ne s'en est aucunement fait l'écho. Autre non-sens. Notre gouvernement s'affranchirait-il désormais des avis l'OMS qu'il a pourtant été prompt à suivre, et s'en remettrait-il maintenant au seul conseil scientifique ?
- Nous disposons de molécules efficaces, mais interdiction a été faite aux médecins de les utiliser. Ceux qui ont défié l'interdiction ont pu soigner leurs patients, comme le leur intime le serment qu'ils ont prêté, dans la limite des connaissances du moment. D'autres molécules, très chères et moins efficaces, ont fait l'objet de publicité. Quel sens donner à ces attitudes contradictoires?
- L'épidémie aurait fait 30 000 morts en France, mais aucune surmortalité n'est observée par rapport à l'année dernière selon l'Insee. Le nombre de décès survenus au mois de septembre 2020 est même inférieur à celui du même mois de l'année précédente. Comment est-ce possible ?
- Les mesures qui visent à épargner les personnes à risque, principalement les personnes âgées, mais qui sont appliquées à toute la population ont déjà fait plus de victimes (retard de soins et d'intervention, retard de diagnostic, suicides) que le virus lui-même ; elles n'ont pas non plus épargné nos aînés morts dans un isolement affectif total. Nous ne tirons aucune leçon des désastres de ce confinement et y ajoutons encore en décrétant un couvre-feu. D'autres pays, sans avoir recouru à ces mesures, sortent de l'épidémie et recouvrent un mode de vie proche de celui d'avant. Cela non plus n'a pas de sens.
- Un virus qui vit la nuit, épargne les foules entassées sur les quais de métro et s'y attaque après 21 heures quand elles sont installées dans un bar, c'est délirant.
Point n'est besoin de multiplier à l'infini les exemples de non-sens.
Le non-sens, une menace
Le non-sens est une puissante arme de destruction mentale. Le cerveau a du mal à fonctionner quand les repères logiques disparaissent. Le non-sens permet à la sidération initiale créée par la peur, la culpabilisation et la sanction, de s'établir plus durablement dans l'esprit. Privé des informations logiques et cohérentes qui pourraient l'orienter, le cerveau « patine ». Ce qui n'a pas de sens ne peut s'exprimer avec des mots. L'intelligence reste défaillante, comme débranchée, les facultés d'analyse deviennent inopérantes. 
L'afflux d'informations contradictoires permet le maintien de l'emprise et du doute, la persistance de l'espoir qu'en se comportant bien, l'ordre ancien pourrait revenir.
Ainsi observons nous des excès de confusion chez les personnes qui portent un masque, seules, à la campagne, à la plage ou dans leur voiture. Ce pourrait être risible si ce n'était là le signe d'une intense soumission liée à une perte de contact avec la réalité de l'environnement, soumission issue d'une terreur savamment entretenue. La plupart de ces personnes ne mesurent pas qu'elles adoptent un mode de pensée qui leur était totalement étranger il y a peu de temps encore, et qu'elles développent des comportements régis exclusivement par la peur. C'est pourquoi elles deviennent imperméables aux discours rationnels, par exemple aux chiffres qui démontrent que la situation sanitaire actuelle n'est en aucun point comparable à celle des mois de mars et avril. Leur cortex (le cerveau qui réfléchit) est incapable de freiner l'alarme (située dans des structures plus archaïques du cerveau) sans cesse activée par des messages terrifiants. Ceux qui pourraient rassurer sont immédiatement disqualifiés et ils le resteront tant que les sources officielles resteront alarmistes.
Un patient resté lucide me confiait ne pouvoir répondre aux questions de son fils sur le port du masque. « Que lui dire puisque ça n'a pas de sens ? Alors je lui dis que c'est comme ça, que c'est la règle, que tout le monde le fait ». Terrible constat que de ne pouvoir expliquer à son enfant de huit ans qui, lui, a perçu les absurdités, la logique de ces nouvelles normes.
Le non-sens conduit progressivement à l'impuissance apprise, terme issu de l'expérimentation animale. Après avoir essayé de rechercher nombre de solutions toutes aussi vaines les unes que les autres, l'animal renonce à s'échapper et s'immobilise, même s'il continue à être martyrisé (le rat qui reçoit des décharges électriques dans les pattes ne cherche plus à fuir la situation). Il a intégré que toute tentative est vouée à l'échec. Chez l'homme, l'observation clinique permet de mettre en évidence ces phénomènes après des séquestrations, des violences répétées par des personnes ayant autorité, ou après des violences conjugales par exemple. De tels cas sont longs et difficiles à traiter. Ils sont d'autant plus compliqués que l'agresseur a un ascendant, une autorité sur la victime, et que le mauvais traitement se prolonge. Il existe un lien direct entre personne ayant autorité, et durée des mauvais traitements d'une part, et sévérité du tableau clinique d'autre part. Le psychisme de la victime peut être littéralement colonisé par des pensées qui ne lui appartiennent pas. Ces pensées sont issues du discours de l'agresseur ; elles ont fini par faire effraction dans l'esprit de la victime. Sa personnalité peut se modifier durablement, voire définitivement.
La violence institutionnelle installée depuis le mois de mars produira des effets délétères indélébiles. Il est difficile de croire qu'un gouvernement inflige ce type de traitement. Pourtant, regardons autour de nous et admettons qu'il en est ainsi aujourd'hui : nous voyons des foules impersonnelles, masquées, attendant un transport dans lequel elles vont s'amasser avant de rentrer chez elles pour ne plus en sortir jusqu'au lendemain. Transformer la foule en masse informe, cela rappelle les écrits de Hannah Arendt bien souvent convoqués ces derniers temps. Mais nous le banalisons chaque jour, car c'est le seul moyen de nous adapter et de rendre ces nouvelles exigences vivables. 
Un homme décide seul pour l'ensemble des citoyens, coupé du système de contrôle qui en temps normal permet la régulation du pouvoir et en limite les abus.
Tous les régimes totalitaires ont utilisé ces mêmes stratégies efficaces. La peur, la culpabilisation, la sanction, l'usage de l'arbitraire qui prive de sens, constituent la matrice des dictatures. 
Renoncer à comprendre ou, plus précisément, renoncer à identifier une logique permet d'échapper à la sidération, à l'emprise, au chaos mental. 
L'agresseur -celui qui maltraite, persécute, séquestre, humilie, peu importe les actes qu'il fait subir- a sa propre logique. Pour échapper à la folie, il faut rester dans nos repères habituels, les valider chaque jour, et identifier le fonctionnement de l'agresseur comme relevant du pathologique sous peine de s'identifier à lui (syndrome dit de Stockholm).
Les premières mesures de restrictions des droits fondamentaux n'ayant pas déclenché de réaction hostile dans la population, ce qu'il est facile de traduire par « le peuple a été bien conditionné », il semble que nous soyons prêts à accepter d'autres privations. Un non-sens de plus ou de moins, qui sera encore capable d'en être conscient ?
Rien ne fera plus dorénavant obstacle, quels que soient les indicateurs sanitaires par ailleurs et à supposer qu'ils soient encore d'actualité, à imposer à une population soumise et martyrisée un confinement permanent, une vaccination ou des conditions drastiques à son déplacement, par exemple un passeport sanitaire. Qui nous garantit même qu'une élection aura lieu dans un an et demi ?
Les dictateurs choisissent seuls les chemins menant au bonheur du peuple.
Quand le non-sens est établi en système, la valeur de l'être humain est niée et la personne, privée de sa logique, peine à conserver une organisation psychique cohérente.

 


 


 

 

" Il y a une proportion très très faible de patients Covid sans comorbidité connue "

" Il y a une proportion très très faible de patients Covid sans comorbidité connue "

Pr. Toussaint

SUD RADIO - 20 octobre 2020

Professeur Toussaint interviewé à Sud Radio : Un recul de l'espérance de vie correspond aussi au taux de mortalité du Covid. Le Covid ne décîme pas comme annoncé. Il y a de nombreux facteurs, qui doivent être analysés pour connaître les faits et les risques de chacun. 

Pour écouter, cliquez içi (temps d'écoute 5 minutes)


 


 

 

https://up-magazine.info/le-vivant/sciences/69298-revirement-loms-condamne-les-politiques-de-confinement/

Revirement : L'OMS condamne les politiques de confinement

UP' MAGAZINE

14 octobre 2020

Le Dr David Nabarro, l’un des six envoyés spéciaux de l’Organisation Mondiale de la Santé pour le COVID-19 (ancien Conseiller spécial auprès du Secrétaire ‎général de l’ONU pour le Programme de développement durable) a exhorté les dirigeants du monde entier à cesser d’utiliser le confinement comme principale méthode de contrôle contre la propagation du coronavirus..
Il a souligné les dommages collatéraux qu’entraînent le confinement dans le monde entier, en particulier parmi les populations les plus pauvres. « Il suffit de voir ce qui est arrivé aux petits exploitants agricoles dans le monde entier parce que leurs marchés ont été endommagés."

Pour lire l'article, cliquez içi


 


 

 

Hôpitaux débordés en 2020? - YouTube

Hôpitaux débordés en 2020 ?

The Sparkatus

14 octobre 2020

Petit récapitulatif médiatique du manque de lits et de la saturation du système hospitalier depuis 2015. Cette vidéo donne une vision plus précise sur le mensonge mediatico-politique visant à faire croire que covid19 est responsable de l'engorgement des hôpitaux. Après avoir regardé ce florilège, personne ne pourra soutenir la propagande en disant " je ne savais pas ". Les médias ont la mémoire courte, et l'on peut se demander après quasiment 10 mois d'annonces d'une deuxième vague transformée en vague de tests PCR dont personne à ce jour ne peut assurer la fiabilité.

Lire la vidéo, cliquez içi (temps de lecture 3 minutes)


 


 

 

Covid-19 et persistance du virus sur les surfaces, pas un (faux) mythe 14 octobre 2020 La vitesse à laquelle la Covid-19

Dr Bernard-Alex Gaüzère pour JIM.fr

14 octobre 2020
RÉFÉRENCE
Riddell S, Goldie S, Hill A, Eagles D, Drew TW. : The effect of temperature on persistence of SARS-CoV-2 on common surfaces. Virol J. 2020; 17(1):145. doi: 10.1186/s12985-020-01418-7. PMID: 33028356; PMCID: PMC7538848.

La vitesse à laquelle la Covid-19 s'est répandue dans le monde entier est alarmante. La transmission du SARS-CoV-2 semble se faire principalement par les aérosols, avec de récentes études montrant qu’il pouvait rester infectieux dans les particules en suspension dans l'air pendant plus de 3 heures.
Bien que le rôle de la transmission par des surfaces contaminées (fomites en anglais) ne soit pas encore entièrement élucidé, l’OMS a mis l'accent sur la nécessité du lavage des mains dans les programmes de contrôle nationaux.
D’une façon générale, il a été démontré que les virus se transmettent facilement entre la peau contaminée et une surface de contact fréquemment utilisée : écrans tactiles des téléphones portables, guichets automatiques des banques, bornes d'enregistrement des aéroports ou des libres-services. La transmission se ferait dans 33 % des cas de la surface contaminée au bout des doigts et des doigts à la bouche pour les bactéries et les phages. À ce jour, il existe des données contradictoires sur la capacité de survie du SARS-CoV-2, allant de 3 à 14 jours à température ambiante, mais pour un seul type de surface, l'acier inoxydable.
Des données précises sur la stabilité environnementale du SARS-CoV-2 sont donc nécessaires afin de déterminer les risques de transmission à partir de surfaces contaminées.
Une étude aux antipodes
Les auteurs de cette étude australienne ont mesuré les taux de survie du SARS-CoV-2 infectieux, en suspension dans une matrice standard ASTM E2197, sur plusieurs types de surfaces communes. La concentration de virus de 4,97 × 107/ml a été diluée dans une solution standard qui imite la composition des fluides corporels, ce qui a abouti à une concentration finale de 3,38 × 105/10 μl d’inoculum) et ce qui équivaut à une valeur de Ct des RT-PCR des gènes N, E et RdRp de 14,2, 14,0 et 14,8 respectivement. Toutes les expériences ont été réalisées dans l'obscurité, afin d'annuler tout effet des rayons ultraviolets. Les surfaces inoculées ont été incubées à 20 °C, 30 °C et 40 °C et échantillonnées à différents moments.
Les taux de survie du SARS-CoV-2 ont été déterminés à différentes températures et les valeurs D, Z et la demi-vie ont été calculées.
Objets inanimés, vous avez donc une âme
Les demi-vies ont été comprises entre 1,7 et 2,7 jours à 20 °C, se réduisant à quelques heures lorsque la température était à 40 °C. Avec des charges virales initiales largement équivalentes aux titres les plus élevés excrétés par les patients infectieux, le virus viable a été isolé pendant 28 jours à 20 °C sur des surfaces communes telles que le verre, l'acier inoxydable et les billets de banque en papier et en polymère. À l'inverse, le virus infectieux a survécu moins de 24 heures à 40 °C sur certaines surfaces.
L’inox : un véritable abattoir
Pour l'acier inoxydable, la valeur D a été déterminée comme étant de 6,48 jours à 20 °C, et la valeur Z de 13,62 °C. Ce qui signifie que si la température devait chuter de 13,62 °C à partir de 20 °C (c'est-à-dire de 6,38 °C), la valeur D passerait de 6,48 à plus de 64 jours ! Ces données pourraient rendre compte des foyers épidémiques dans les installations de traitement et d'entreposage frigorifique de la viande. Elles confirment également les conclusions d'une récente publication sur la survie du virus dans les aliments frais et surgelés.
Touchez pas au grisbi
La persistance du virus sur le papier et les billets de banque en polymère est particulièrement inquiétante, compte tenu de la fréquence de circulation et du potentiel de transfert du virus viable à la fois entre les individus et les lieux géographiques. Alors que d'autres études ont montré que les billets en papier contiennent plus d'agents pathogènes que les billets en polymère, ces données démontrent que le SARS-CoV-2 persiste sur les billets en papier et en polymère pendant au moins 28 jours à 20 °C, bien qu'avec un taux d'inactivation plus rapide sur les billets en polymère. À noter qu'avant que la Covid-19 ne soit déclarée pandémie, la Chine avait commencé à décontaminer sa monnaie en papier, ce qui suggère que des inquiétudes sur la transmission par les billets de banque en papier existaient à l'époque. Les États-Unis et la Corée du Sud ont également mis en quarantaine les billets de banque en raison de la pandémie.
Mon téléphone n’est plus si smart
La persistance sur le verre est une constatation majeure, étant donné que les appareils à écran tactile peuvent ne pas être nettoyés régulièrement et présentent donc un risque de transmission. Il avait été démontré depuis belle lurette que les téléphones portables peuvent abriter des agents pathogènes responsables de la transmission nosocomiale et que, contrairement aux mains, ils ne sont pas nettoyés régulièrement.
100 % coton
Cette étude démontre également des temps de survie significativement plus longs sur le coton (7 jours) que ceux rapportés précédemment. Cette différence pourrait être due à des différences dans les types de coton utilisés. L'étude actuelle a utilisé un tissu 100 % coton, alors que les études précédentes utilisaient soit une blouse en coton, soit un t-shirt en coton.
Températures et persistance du virus sur les surfaces : sale temps
Les données présentées dans cette étude démontrent que le SARS-CoV-2 infectieux peut être récupéré sur des surfaces non poreuses pendant au moins 28 jours à température et humidité ambiantes (20 °C et 50 %). Toutefois, au soleil, l'augmentation de la température à humidité égale réduit considérablement la capacité de survie du virus à seulement 24 heures à 40 °C.
Bien qu’élevés, les titres du virus utilisés dans cette étude n’en représentent pas moins une quantité plausible de virus qui peut être déposée sur une surface. Si elle se confirme, la persistance du virus sur les surfaces de notre vie de tous les jours doit nous conduire à les désinfecter régulièrement et doit guider les mesures prises dans les transports, les banques, les boutiques… afin d’atténuer les risques de transmission d’autant que le Général Hiver avec son cortège de froidure et d’obscurité risque d’en passer une deuxième couche.

 



 

 

https://www.letemps.ch/sciences/lessai-vaccin-johnson-johnson-interrompu-temporairement

L'essai du vaccin de Johnson & Johnson interrompu temporairement

" Le Temps "

13 octobre 2020

Cet essai clinique a été arrêté car l'un des participants est tombé malade. Cette suspension entraîne la fermeture du système d'inscriptions en ligne mis en place fin septembre pour recruter 60 000 participants dans le cadre de la phase 3.

Lire l'article, cliquez içi


 


 

 

Un vaccin moins efficace pour les personnes obèses

JM Santé par Richard BÉLIVEAU

12 octobre 2020

Plusieurs études récentes indiquent que les perturbations métaboliques et immunitaires causées par l’excès de graisse haussent considérablement le risque de complications de la COVID-19 et pourraient même interférer avec l’efficacité d’un vaccin contre cette maladie.

Lire l'article, cliquez içi


 


 

 

Covid-19 : pour le président du Conseil scientifique, il faudra vivre avec le virus « jusqu'à l'été prochain »

Le Figaro

09 octobre 2020

Jean-François Delfraissy n'a pas exclu vendredi la possibilité d'un reconfinement local et a averti les Français qu'il fallait apprendre à vivre « sur le long terme » avec le virus.
Quatre nouvelles villes en alerte maximale, plan blanc renforcé dans tous les hôpitaux d'Île-de-France pour faire face à une potentielle « marée très forte » de nouveaux malades : la situation épidémique continue de se dégrader en France.
Et c'est loin d'être fini pour Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique. Interrogé vendredi 9 octobre sur BFMTV, l'immunologue a incité les Français à s'armer de patience. « Il faut que nous comprenions tous que nous sommes partis sur une vision de moyen et de long terme avec ce virus », a-t-il déclaré. « C'est-à-dire que ce n'est pas seulement septembre 2020 qui est en jeu, c'est l'ensemble de l'hiver 2020, le printemps 2021. Ça va durer. »
« Nous avons devant nous six mois difficiles à passer, mais avec lesquels on peut vivre, je suis optimiste, à partir du moment où on donne aux Français une vision à long terme », a-t-il souligné. « Il faut qu'on apprenne à vivre avec le virus jusqu'à l'été prochain ».
Un reconfinement local « pas exclu »
Pour Delfraissy, le virus « va être là pendant encore un certain temps » avant de « s'atténuer » à partir du printemps prochain.
En attendant, « il faut tout pour éviter le reconfinement local, mais si à certains moments c'est nécessaire, il faudra le faire », a estimé le médecin. « Si à certains moments il faut prendre une décision sur quelque chose qui est encore intermédiaire, de couvre-feu par exemple, il faudra le faire », a-t-il martelé.
Le Conseil scientifique guide le gouvernement, mais est aussi décrié pour son poids dans les décisions politiques prises liées à la crise sanitaire. Face aux critiques des mesures trop restrictives, Delfraissy a défendu leur importance et a comparé la stratégie du gouvernement à la « cocotte-minute ».
« La cocotte-minute, on la laisse souffler un peu, on laisse partir la vapeur, ensuite on ferme pendant 15 jours ou trois semaines, on prend des mesures de restriction. Ce sont des mesures transitoires qui permettent que le virus ne circule pas trop ensuite on rouvre et on va refermer dans une autre ville », a-t-il dit. « C'est cette stratégie-là qu'il va falloir avoir, plus les mesures de distanciation majeure et redire à la population la plus âgée de se protéger ».
En juin, JFD était prêt à arrêter le conseil scientifique, mais il y a pris goût : juin 2021 ?
Coïncidence : ce pourrait être l’arrivée du vaccin !



 

 

https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/la-deuxieme-vague-nest-pas-virale-mais-economique-et-sociale-lappel-de-250-intellectuels

La deuxième vague n'est pas virale mais économique et sociale :

l'appel de 250 intellectuels

Marianne Politique du 08 octobre 2020

Dans cette tribune, 250 universitaires, scientifiques, professionnels de santé et juristes alertent sur les conséquences économiques et psychosociales de la gestion politico-sanitaire de la crise du Covid. Ils estiment que la prochaine catastrophe ne sera pas virale mais économique et sociale, et qu’elle ne concernera pas les élites privilégiées mais d’autres catégories sociales beaucoup plus vulnérables.

Lire l'article, cliquez içi



 

 

https://www.youtube.com/watch?v=MyE7WxdKgrs&feature=youtu.be

Martin Blachier : l'épidémiologiste en conflit d'intérêts qui n'a plus d'arguments face au Pr Toussaint

Magazine NEXUS

07 octobre 2020

Invités de l’émission Punchline diffusée sur CNews le 5 octobre, le Dr Blachier et le Pr Toussaint ont eu un vif échange. Le Dr Blachier semble pourtant être en conflit d’intérêts avec la société privée Public Health Expertise dans laquelle il travaille et qui vend des services de modélisation médico-économique.
Lire l'article en cliquant ici



 


 

 

https://www.youtube.com/watch?v=MyE7WxdKgrs&feature=youtu.be

Préservation des libertés individuelles : Maître Carlo Alberto BRUSA

" REACTION 19 "

06 octobre 2020

Comme annoncé lors de l'émission du 6 octobre 2020, le site Reaction19 met à la disposition des adhérents (cotisation 10 euros par an), la lettre sur l'article 15 du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), ainsi que sa notice d'utilisation.
Le but est de contester la mainmise sur nos données personnelles (par les registres de rappel de restaurants ou autres, ou par la célèbre application StopCovid) et de prendre le ministère en défaut.
La lettre est à adresser au ministère de la Santé (avec une copie de pièce d’identité) non pas par le site du ministère (qui ne prend pas de pièces jointes), mais par La Poste avec suivi ou par laposte.fr.
La portée de l'action sera d'autant plus significative que le nombre de courriers envoyés sera conséquent : à chacun de faire connaître le plus largement possible cette démarche pour la préservation des libertés individuelles.


Pour écouter Maître Brusa, cliquez içi (temps d'écoute 55 minutes)



 


 

 

https://www.sudradio.fr/societe/dr-toubiana-il-ny-aura-pas-de-deuxieme-vague-car-nous-avons-atteint-limmunite-collective/

Dr Toubiana

" Il n'y aura pas de deuxième vague car nous avons atteint l'immunité collective "

Sud Radio - 05 octobre 2020
Invité du Grand Matin Sud Radio, au micro de Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Le docteur Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l'Inserm, critique la gestion de la crise sanitaire par la peur et l'omniprésence de chiffres récités religieusement qui varient chaque jour. Parfois même, ces indices seraient instrumentalisés selon l'anxiété qu'ils suscitent. La deuxième vague ? Elle pourrait bien ne jamais avoir lieu du fait de l'immunité collective potentiellement acquise lors du déconfinement.

Pour lire l'article, cliquez içi



 

 

https://www.preventcovid19studies.com/?pn=10767SYADP&GID=EAIaIQobChMI97PA4eGf7AIVr-YoBR25mAEKEAEYASAAEgIXtvD_BwE&gclid=EAIaIQobChMI97PA4eGf7AIVr-YoBR25mAEKEAEYASAAEgIXtvD_BwE

Recherche volontaire pour tester le vaccin

Les Etats-Unis recherchent des cobayes

Voilà comment aux Etats-Unis on cherche des pauvres gens (mais en bonne santé), prêts à servir de cobaye pour l’industrie vaccinale en échange de 450 dollars.
Sur l’image : «  Nous avons maintenant chacun besoin des uns des autres – Aidez la recherche du vaccin COVID-19 "
Paiement pouvant aller jusqu’à 450 $ " 

Remarque : Il n’y a pas de petites économies – et donc de petits profits pour les actionnaires des laboratoires – le « pouvant aller jusqu’à » signifie que dans les Etats pauvres des Etats-Unis, ils trouveront certainement des gens prêts à servir de cobaye pour bien moins que cela et les prisons regorgent de candidats potentiels).
" Soins liés à l’étude gratuits par un médecin local
Etude sur le vaccin gratuit.
Prêt à démarrer ? Cliquez ici
»

Pour lire l'article, cliquez içi



 

 

https://www.youtube.com/watch?v=UQFZHtnW8DY&feature=emb_logo

Covid 19 & tests PCR : Crimes contre l'humanité

Reiner Fuellmich

Version française

Je m'appelle Reiner Fuellmich et je suis admis au barreau en Allemagne et en Californie depuis 26 ans. J'ai pratiqué le droit principalement en tant qu'avocat plaidant contre des sociétés frauduleuses.
Temps lecture 49'


Cliquez içi 



 

 

https://www.youtube.com/watch?v=EDQforW9_ME&feature=youtu.be

Appel à un recours judiciaire collectif contre les mesures anti-corona

Reiner FUELLMICH, avocat Allemagne et Californie

20 septembre 2020

Un des 4 membres de la commission d’enquête allemande sur le corona s’exprime.

La décision politique du confinement est pratiquement basée sur les tests, inappropriés pour détecter une infection, ces tests PCR ne sont même pas autorisés ou approuvés à des fins de diagnostics. Cet avocat demande donc de stopper les mesures anti-corona, et de réparer les dégâts le plus rapidement possible.
Temps lecture 10 ‘
https://youtu.be/EDQforW9_ME



 

 

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4764693

Plus de décès pendant l'épisode de Covid-19 du printemps 2020 qu'au cours de la canicule de 2003

INSEE

16 septembre 2020

 

Au cours des vingt dernières années, en France métropolitaine, deux évènements ont entraîné de fortes hausses des décès : la canicule de l’été 2003 et la Covid-19 au printemps 2020.

Dans les deux cas, l’augmentation des décès, toutes causes confondues, a surtout concerné les plus âgés. Pendant l’épisode de la Covid-19, le surcroît de décès a dépassé de 12 000 celui observé pendant la canicule (environ 27 000 décès supplémentaires entre le 10 mars et le 8 mai 2020 contre 15 000 entre le 1ᵉʳ et le 24 août 2003). Cet écart s’explique par l’augmentation et le vieillissement de la population entre 2003 et 2020, ainsi que par la durée de l’épidémie (60 jours contre 24 jours pour la canicule). Pour autant, le nombre de décès par jour était bien plus élevé en 2003.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4764693



 

 

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-masque-protege-t-il-contre-la-transmission-du-coronavirus-sans-danger-ou-bien

Le masque protège-t-il contre la transmission du Coronavirus ?

Sans danger ou bien objet de "régression massive" vers un état plus primitif

Dr Nicole et Gérard Delépine
France Soir - 16/09/2020

Depuis que Karine Lacombe et les  quelques membres de stop postillon ont appelé au port du masque en tout lieu et pour tous et que l’obligation du port du masque fait tache d’huile en France, il est prudent, si on ne veut pas être traité de complotiste de sanctifier celui-ci.

Mais s’agit-il d’une simple croyance, de propagande à visée politique ou de science reposant sur des faits établis ?
La croyance dans l’efficacité du masque ne repose sur aucun élément scientifique

En mars et avril 2020, au plus fort des contaminations et des malades réels, le gouvernement d’Édouard Philippe a expliqué successivement que les masques étaient inutiles pour la population générale, puis qu’ils ne pouvaient pas être efficaces, car les Français ne savaient pas les mettre ni les retirer correctement.  Des médecins parlaient de « légende urbaine », les mêmes qui aujourd’hui veulent greffer un cerveau aux collègues qui osent poser des questions et critiquer éventuellement ce port obligatoire, partout et à tout âge ou presque.

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-masque-protege-t-il-contre-la-transmission-du-coronavirus-sans-danger-ou-bien

 



 

 

https://www.youtube.com/watch?v=2Kmh37EM8no

Dr Nicole Delépine

Interview LCI avec André Bercoff

17 septembre 2020

Jeudi 17  septembre, le Dr Nicole Delépine,pédiatre et oncologue, était interviewée sur la chaîne LCI sur la réflexion du port du masque pour les enfants.
https://www.youtube.com/watch?v=2Kmh37EM8no


 

" Autopsie d'un confinement aveugle "

" Autopsie d'un confinement aveugle "

Des Dr Nicole et Gérard Delépine

sortie le 15 septembre 2020

Ce nouveau livre écrit par les Dr Nicole et Gérard Delépine traite du confinement aveugle et mortifère.
Editions Fauve
Parution 15 septembre 2020
Le 17 mars 2020, 65 millions de français entrent en période de confinement pour 8 semaines. Hôpitaux impréparés, écoles femées, isolement des personnes les plus fragiles, économie à l'arrêt, déclarations contradictoires et surabondance d'information...face à cette mesure jugée abusive, contraignante et liberticide, faisant fi des préconisations et rapports scientifiques, Nicole et Gérard Delépine ont multiplié tribunes et articles pour alerter des conséquences désastreuses - médicales, sociales, psychologiques, économiques - d'un confinement généralisé.
Le confinement fut-il une mesure sanitaire ou politique ? Pourquoi le Pr Raoult a-t-il été voué aux gémonies ? Pourquoi a-t-on fermé les écoles, alors qu'il fut prouvé que les enfants n'étaient pas contagieux ? Comment expliquer les déclarations contradictoires sur le port du masque ? Pourquoi l'argent ne suffira-t-il pas à réglèr les problèmes de l'hôpital ? Que s'est-il réellement passé dans les EHPAD ?
Fidèles au serment d'Hippocrate, Nicole et Gérard Delépine ont tenu leur rôle de médecins dans un climat mortifère, où la population fut infantilisée. 
Le présent document rassemble leurs contributions parues entre le 17 mars et le 16 juin 2020 et retrace l'évolution de leurs réflexions en fonction des informations, vraies comme fausses, qui ont circulé pendant cette période.

Nicole Delépine, pédiatre, oncologue, et Gérard Delépine, chirurgien, oncologue et statisticien, se battent depuis plus de 40 ans pour améliorer la prise en charge des malades atteints du cancer et informer la population sur l'état actuel de la science en se basant sur les faits avérés, les régistres nationaux des cancers et publications internationales.


 

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-grande-supercherie-des-tests-pcr

La grande supercherie des tests PCR, 90% des cas positifs ne sont pas malades ni contagieux

90% des positifs ne sont pas malades

Auteur : Peter El Baze pour FranceSoir

Dans un test PCR il y a un facteur très important qui n'est pas mentionné dans les résultats, c'est le CT (Threshold Cycle). Il s'agit du coefficient d'amplification de l'ADN , du nombre de cycles d’amplification.
Le test ne détecte pas des virus entiers en état de marche, mais des morceaux de ce virus actifs ou non. Donc il peut détecter des petits morceaux de virus d'une infection qui date de plusieurs semaines, voire plus.

 


 

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-politique-monde/message-dalerte-international-de-professionnels-de-sante-aux?utm_source=NL&fbclid=IwAR08zLCAKG2JEgRDFjjcOtuOO0lfW3IsRrAMMA

Message d'alerte internationale

STOP : à la terreur, à la folie, à la manipulation, à la dictature, aux mensonges et à la plus grande arnaque sanitaire du 21e siècle

France Soir - 11/09/2020

Auteur(s) : Union mondiale des professionnels de santé pour FranceSoir

Nous ne sommes pas seuls à protester contre les mesures médicalement stupides et inefficaces, socialement et économiquement suicidaires que les gouvernements ont imposé aux peuples sous prétexte sanitaire.  Une union mondiale des professionnels de santé s’est créée et lance cet appel très complet qu’il faut diffuser autant que possible :

STOP : à la terreur, à la folie, à la manipulation, à la dictature, aux mensonges et à la plus grande arnaque sanitaire du 21e siècle.
http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-politique-monde/message-dalerte-international-de-professionnels-de-sante-aux?utm_source=NL&fbclid=IwAR08zLCAKG2JEgRDFjjcOtuOO0lfW3IsRrAMMAz22IAGgf9fS_eU8ary88E



 

 

http://www.francesoir.fr/societe-sante/les-vaccins-ogm-retour-sur-une-decision-en-catimini-au-parlement-europeen?fbclid=IwAR21Q2Me2Nk55Zz83Cg7RUeh9cmkLNa9P65n5kEMedmfinS8Rep0VFFrTMw

Vaccins OGM, retour sur une décision en catimini au Parlement européen

INTERVIEW EXCLUSIVE : Michèle Rivasi, députée européenne

France Soir - 07/09/2020

Michèle Rivasi est spécialiste des questions de santé environnementale et de santé publique au Parlement européen où elle mène un combat sans relâche pour la transparence et l’accès aux données et à l’information, contre les lobbys qui nous empoisonnent : agro-alimentaire, chimique, pharmaceutique.  Elle est professeure agrégée de sciences naturelles et titulaire d’un DEA en didactique des sciences.

Le 10 juillet 2020 a été voté en catimini au parlement européen sans vrai débat démocratique, en urgence, une loi sur les vaccins OGM qui pourrait nous impacter tous.  Michèle Rivasi nous explique :
" Le Parlement européen a adopté le 10 juillet 2020 une proposition de la commission européenne visant à alléger les exigences préalables aux démarrages d’essais cliniques avec des médicaments consistant ou contenant des OGM. "
suite de l'article en suivant le lien : 

http://www.francesoir.fr/societe-sante/les-vaccins-ogm-retour-sur-une-decision-en-catimini-au-parlement-europeen?fbclid=IwAR21Q2Me2Nk55Zz83Cg7RUeh9cmkLNa9P65n5kEMedmfinS8Rep0VFFrTMw



 

 

https://www.industrie-techno.com/article/au-rythme-actuel-avec-nos-tests-rt-pcr-nous-allons-confiner-des-dizaines-de-milliers-de-gens-pour-rien-alerte-le-dr-yvon-le-flohic.61409

" Au rythme actuel avec nos tests RT-PCR, nous allons confiner des dizaines de milliers de gens pour rien »

Dr. Yvon Le Flohic

03/09/2020

Membre du collectif de professionnels de santé auteur de deux tribunes publiées cet été pour pousser à la prise en compte de la contamination par aérosol avec notamment le port du masque en lieux clos, le Docteur Yvon Le Flohic est médecin généraliste et ancien membre de la cellule de veille épidémiologique de la grippe H1N1.
Depuis plusieurs mois déjà, il questionne la stratégie de dépistage fondée sur les tests RT-PCR. Il explique aujourd’hui pour Industrie & Technologies en quoi l’usage actuel de ces tests de diagnostic pour évaluer la contagiosité des personnes est inefficace et impose des quatorzaines inutiles.​

https://www.industrie-techno.com/article/au-rythme-actuel-avec-nos-tests-rt-pcr-nous-allons-confiner-des-dizaines-de-milliers-de-gens-pour-rien-alerte-le-dr-yvon-le-flohic.61409


 

https://www.industrie-techno.com/article/les-tests-rt-pcr-du-covid-19-se-revelent-etre-de-tres-mauvais-tests-de-contagiosite.61389

Les tests RT-PCR du Covid-19 se révèlent être de très mauvais tests de contagiosité

01/09/2020

Dans un article publié sur le site du New York Times samedi 29 août, des experts américains s’étonnent que les tests RT-PCR tels qu’ils sont pratiqués puissent servir de test de contagiosité dans le cas d’une infection par le Sars-CoV-2. Selon le quotidien américain, le seuil considéré aboutit à des diagnostics positifs chez des patients qui ne représenteraient aucun risque de transmettre le virus.
https://www.industrie-techno.com/article/les-tests-rt-pcr-du-covid-19-se-revelent-etre-de-tres-mauvais-tests-de-contagiosite.61389


 

https://www.youtube.com/watch?v=h1uqtpXuBg4

Me Carlo Alberto BRUSA

REACTION19 WEBTV

Carlo Alberto Brusa débat du port du masque dans les écoles et dans les entreprises

Chaîne de Maître Carlo Alberto Brusa : 
Inside19 : Des masques, des masques... et le droit dans tout ça ? 
https://youtu.be/h1uqtpXuBg4

 

https://www.dailymotion.com/video/x7vvgxi

Pr Christian Perronne

Interview complète

31 août 2020 - RMC " les Grandes Gueules "

Le Grand Oral de Christian Perronne, infectiologue (à écouter à partir de 26')

C'est au tour de Christian Perronne, infectiologue, de passer le Grand Oral des GG. - Avec : Charles Consigny, avocat. Didier Giraud, agriculteur. Et Isabelle Saporta, éditrice. - Les Grandes Gueules, présentées par Alain Marschall et Olivier Truchot, sur RMC 


 

Covid-19 : La lente, mais sûre réhabilitation de l'hydroxychloroquine

Le Collectif Citoyen pour FranceSoir

Publié le 27/08/2020

  • L’hydroxychloroquine (HCQ) est doublement efficace cumulativement : antivirale et anticytokines" 
    Deux études médicales publiées récemment seront d’un grand intérêt pour la communauté scientifique et devraient être regardées de manière approfondie par le Comité Scientifique dans le cadre de ses préconisations au gouvernement. 
    La position du Comité Scientifique, du ministre de la Santé Olivier Veran, du docteur Fauci aux États-Unis a été d'ignorer l’usage de l’hydroxychloroquine en dehors de l’hôpital et de ne se focaliser que sur le fait que les risques cardiaques en hôpital annuleraient son bénéfice/risque.  En prenant ce point de vue, il est certain qu’il ne restait donc plus d’intérêt pour l’HCQ. Cependant ces deux études, ajoutées aux autres supportent l’inverse.  Le gouvernement belge aurait déjà assoupli sa position sur l’hydroxychloroquine.
    Ces deux études confirment l'action antivirale et l'action anticytokines qui alors se cumulent sur 2 phases. Elles confirment en outre ce que les médecins de terrain disent depuis le début sur l’hydroxychloroquine à savoir :
    • Sur les patients en ville, si prise tôt (IHU, Docteur Zelenko US) très peu vont à l'hôpital, 
    • Sur ceux qui sont à l'hôpital, on voit une diminution de 30 % sur la mortalité.
    L’étude belge porte sur plus de 8 000 patients « sévères », traités à dessein avec de faibles doses d’hydroxychloroquine. À l'évidence, il n'y a pas eu d'action antivirale si tard.
    « Environ 60 % des patients hospitalisés Covid-19 étaient âgés de plus de 65 ans. En général, les participants étaient gravement malades, plus de 80 % d’entre eux souffrant d’une pneumonie radiologique, de grandes proportions étant antérieures aux paramètres de gravité de laboratoire, y compris l’hypoxémie prononcée, et 5 % nécessitant une admission immédiate dans l’unité de soins intensifs (USI) »
    Le résultat est sans appel : 30 % de décès en moins rien qu'en contrôlant le système immunitaire. Positif et significatif peut-on dire.
    A contrario l'étude italienne, portant sur 3 500 patients est plus générale,  avec des patients « légers » à  50 %, sévères pour 25 % et 15 % en insuffisance respiratoire. Le HR (hasard ratio qui est la mesure entre le taux de mortalité dans le bras avec traitement versus le bras sans traitement) est le meilleur pour les patients légers et en insuffisance respiratoire.
    Un des problèmes de l’étude italienne, que ne manqueront pas de soulever les opposants à l’hydroxychloroquine, outre que ce n’est qu’une étude rétrospective, est lié au fait que 70 % des patients des 2 groupes reçoivent aussi un autre traitement comme le lopinavir ou le remdevisir, fort heureusement cela est vrai pour les 2 groupes !
    Autrement dit, l’hydroxychloroquine donne
    • 30 % de chance en antivirale en début d’infection
    • et encore 30 % au moment de l’orage de cytokines donc a un effet positif « anticytokines ».
    Entre les deux états, l’hydroxychloroquine ne présenterait a priori aucun effet.
    En conséquence, ces deux études confirment la double action antivirale et anticytokines qui alors se cumulent sur 2 phases de la maladie.  Comme l’on sait que l’hydroxychloroquine (aux doses recommandées) seule n'a pas d'effets cardiaques négatifs (et encore moins sur quelques jours) et que l’azithromycine (AZM) est nécessaire pour l'action antivirale pour HCQ, on peut ne donner l’azithromycine que pendant 3 à 4 jours seulement, le temps que la charge virale disparaisse,  et même diminuer un peu l’hydroxychloroquine sur les derniers jours.
    C'est d’ailleurs l'intérêt de l'étude belge. « Non seulement ça marche, mais en plus de manière cumulative sur 2 étapes et on peut maintenant faire mieux dans le bénéfice-risque en adaptant le dosage combiné HCQ-AZM ». 
    Ce qui amène à la conclusion "laissez partout les médecins prescrire et décider des dosages en fonction de vos patients ». 
    Au travers de l’observation et des études rétrospectives, on peut conclure que cela permet d’apprendre bien plus vite de l’expérience des médecins sur le terrain, en attendant des études randomisées qui se terminent, bien souvent dans le cas d’épidémies, par des résultats jugés statistiquement significatifs, car mal conclues initialement.
    Les études rétrospectives permettent donc aux médecins d’être réactifs sur des résultats préliminaires d’autres services hospitaliers et de soigner les patients qui en ont besoin au moment où ils en ont besoin alors les résultats des études randomisées en périodes épidémiques arrivent, quant à elles, bien après la bataille.

 

En Australie, des évêques inquiets d'un vaccin contre le coronavirus

Par Anne-Laure Juif

La Croix - jeudi 27 août 2020

  • Des évêques australiens s'inquiètent d'un accord conclu entre le gouvernement australien et la firme pharmaceutique AstraZenaca, qui produit un vaccin contre le coronavirus étudié par l'université d'Oxford, avec des cellules prélevées sur des fœtus. Au Vatican, l'Académie pontificale pour la vie rappelle qu'elle a publié plusieurs avis sur le sujet.
    Qu'est-ce qui a motivé la déclaration des évêques australiens ?
    Le Premier ministre australien Scott Morrison a passé un accord avec le groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca concernant le vaccin que celui-ci est en train de développer avec l'université d'Oxford contre la Covid-19. Des résultats d'essais de ce vaccin en phase 3 auprès de milliers de personnes sont attendus dès septembre. 
    Alors que le nombre total de cas en Australie s'élève à plus de 25 000 personnes et 525 décès, le Premier ministre a estimé mercredi 19 août que se faire vacciner devrait « être obligatoire, dans la mesure de ce qui peut être obligatoire ». 
    Pour le développement de ce vaccin, les chercheurs ont recours à la lignée cellulaire HEK-293, « largement utilisée dans la recherche et l'industrie, qui provient d'un fœtus avorté vers 1972 », note le magazine Science dans un article de juin 2020. 
    Dans une lettre envoyée au Premier ministre, les archevêques anglican et catholique de Sydney et l'archevêque grec orthodoxe d'Australie se disent « déçus ». « Le Commonwealth a choisi de jeter son dévolu sur une lignée cellulaire (HEK-293) cultivée à partir d'un fœtus humain ayant subi un avortement volontaire », affirment-ils. 
    Here is a letter to the PM from Sydney’s Catholic and Anglican archbishops and the leader of Australia’s Greek Orthodox. They are at pains to say they’re not anti-vaccines. @9NewsAUS pic.twitter.com/BH70A6RT4x 
    -- Chris O’Keefe (@cokeefe9) August 24, 2020 
    Ils soulignent « de sérieuses questions de conscience » pour certains fidèles. « Ils auront à cœur de ne pas profiter de la mort de la petite fille dont les cellules ont été prélevées et cultivées, de ne pas banaliser cette mort et de ne pas encourager l'industrie du tissu fœtal. » 
    Dans ce courrier, les évêques alertent le gouvernement australien sur l'existence d'autres vaccins en phase de test « qui n'impliquent pas l'utilisation de lignées de cellules humaines moralement compromises ». Ils demandent aussi au gouvernement australien de ne pas rendre obligatoire le vaccin développé par l'Université d'Oxford et de proposer un vaccin alternatif « non controversé sur le plan éthique ». 
    Quelle est la position de l'Église catholique ?
    La course aux vaccins n'inquiète pas seulement les évêques australiens. Au Canada et aux États-Unis déjà, des responsables religieux avaient demandé à leur gouvernement respectif de ne pas financer la recherche de vaccins utilisant des lignées cellulaires issues de fœtus avortés. 
    On peut regretter que, si respectable que soit leur souci, leurs éminences se préoccupent plus de l’origine du vaccin que de sa généralisation.

 

https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/il_n_en_perd_pas_son_latin__184209/document_actu_pro.phtml

Pr Didier Raoult

Il n'en perd pas son latin

26 août 2020

Marseille, mercredi 26 août 2020 - Sonné par une avalanche de critiques de la part de collègues du monde entier sur " son " traitement de la Covid-19 par une association hydroxychloroquine-azithromycine (HDC-AT). 
Après quelques jours de repos, Didier Raoult a repris micro et plume pour fustiger ses adversaires. Et après le Français et l'Anglais, il empoigne une dernière
 arme, le latin.
https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/il_n_en_perd_pas_son_latin__184209/document_actu_pro.phtml


 

https://www.medias-presse.info/dr-toubiana-il-ny-a-pas-depidemie-dinfection-de-covid-19-il-y-a-une-epidemie-dangoisse/123830/

Dr Toubiana

Il n'y a pas d'épidémie d'infection de Covid 19, il y a une épidémie d'angoisse

25 août 2020

Le Dr Laurent Toubiana, épidémiologiste, chercheur à l’INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) où il dirige l’équipe SCEPID (Systèmes Complexes et Epidémiologie) au sein du Laboratoire d’Informatique Médicale et d’Ingénierie des Connaissances (LIMICS) et directeur de l’Institut de Recherche pour la valorisation des données de Santé (IRSAN), dénonce lui-aussi les mensonges au sujet du Covid 19 et l’entretien par les médias d’un climat de peur infondée.
Il n’y a rien en ce moment qui justifie cette peur puisqu’il n’y a pas d’épidémie, explique-t-il. Il affirme également faire l’objet de pressions pour ne pas sortir du discours officiel.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=122&v=hsJ0N2niQrY&feature=emb_logo


 

https://www.nexus.fr/actualite/news/medecin-espagnol-manipulation-chiffres/

Un médecin espagnol dénonce en direct la manipulation actuelle des chiffres du Covid-19

Dr Luis de Bénito - Hôpital l'Escorial de Madrid

17 août 2020

Le médecin Luis de Benito qui travaille à l’hôpital l’Escorial de Madrid ne mâche pas ses mots sur la chaîne espagnole La Mañana et déroute les journalistes en contrant un par un leurs arguments au sujet des chiffres et des mesures sanitaires prises en hôpital au nom du COVID-19​
https://www.nexus.fr/actualite/news/medecin-espagnol-manipulation-chiffres/

 

https://www.youtube.com/watch?v=WNM_oBFvf9A&feature=emb_logo

Dr Li-Meng Yan exilée aux US

21 août 2020

Dr Li-Meng Yan, virologue, travaillait à l'École de Santé Publique de Hong Kong, menant des recherches spécialisées en virologie et en immunologie, quand l'épidémie de Covid survint. Le gouvernement de Hong Kong ne l'a pas suivi dans ses allégations et elle s'est exilée aux Etats-Unis.
https://www.youtube.com/watch?v=WNM_oBFvf9A&feature=emb_logo

 

https://www.youtube.com/watch?v=DgCtc2IMcbo

Pr Didier Raoult : Invité à CNEWS

Entretien Intégral

19 août 2020

Le Professeur Didier Raoult en interview avec Laurence Ferrari. Un entretien complet, sans coupure de la part de la journaliste.
Le Pr donne toutes les explications. A voir
https://www.youtube.com/watch?v=DgCtc2IMcbo

 

https://putsch.media/20200820/tribunes/la-culture-du-debat/covid19-la-mascarade-a-assez-dure-comment-la-combattre-par-le-docteur-nicole-delepine/

Covid19 : « La mascarade a assez duré, comment la combattre? »

Docteur Nicole Delépine

20 août 2020

Nicole Delépine, ancien Chef de Clinique des Hôpitaux, spécialisée en pédiatrie puis en cancérologie. Elle a dirigé notamment l’Unité Fonctionnelle de Cancérologie de l’Adolescent et de l’Adulte Jeune de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (92)
Chacun aura compris que le masque obligatoire en l’absence d’épidémie, alors que les hospitalisations et décès sont de quelques unités dans un pays de 67 millions d’habitants, est une apparence de talisman pour vous protéger d’un danger mythique, mais avant tout une muselière pour nous faire taire.
https://putsch.media/20200820/tribunes/la-culture-du-debat/covid19-la-mascarade-a-assez-dure-comment-la-combattre-par-le-docteur-nicole-delepine/
Pour suivre Nicole Delépine : https://twitter.com/NicoleDelepine et sur son site officiel : http://docteur.nicoledelepine.fr/

 

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/bilan-des-politiques-sanitaires-internationales-anti-covid19-confinement-toxique

Bilan des politiques sanitaires internationales anti Covid19

Confinement toxique, chloroquine efficace.

Par le Dr Gérard Delépine pour France Soir - 18/08/2020

Evaluation globale des politiques sanitaires
La mortalité Covid19 par million d’habitant constitue le critère le plus pertinent pour juger de l’efficacité globale d’une politique de santé.
http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/bilan-des-politiques-sanitaires-internationales-anti-covid19-confinement-toxique


 

https://www.youtube.com/watch?v=T1NKujU07wc&feature=emb_share&fbclid=IwAR3IDtJZOJ3DW38aIUowh-uL5eIXNRSiWdK5OikxRCScFd3DUAaG1je3tis

" Nous sommes victimes d'un choix politique "

Maître Carlo Alberto Brusa

sur RMC le 18 août 2020

Maître Carlo Alberto Brusa s'exprime sur l'aspect politique et non sanitaire de l'obligation du port du masque 
https://www.youtube.com/watch?v=T1NKujU07wc&feature=emb_share&fbclid=IwAR3IDtJZOJ3DW38aIUowh-uL5eIXNRSiWdK5OikxRCScFd3DUAaG1je3tis

 

https://www.youtube.com/watch?v=jkLtPq5-e_k

Ce que nous apprennent les données de mortalité

Pr Didier Raoult - 18/08/2020

IHU Méditerranée-Infection

Le Pr Didier Raoult remet en place chacun à sa place, notamment les journaux scientifiques qui ont fait de la manipulation.
https://www.youtube.com/watch?v=jkLtPq5-e_k

 

https://www.youtube.com/watch?v=RnV4FceGdh4&app=desktop

" Fenêtre sur...un vaccin OGM "

Diffusé en direct le 12 août 2020

En présence de l'Eurodéputée Michèle Rivasi et du journaliste scientifique Charles-Maxence Layet

Un débat sur les coulisses de ce vaccin Covid 19, comprenant des OGM.
https://www.youtube.com/watch?v=RnV4FceGdh4&app=desktop

 

https://www.youtube.com/watch?v=N0v6zXL2tbA

Me Carlo Alberto Brusa

Direct du 11 août 2020

REACTION19 WEBTV

Covid19 et la contamination de l’administration !
https://www.youtube.com/watch?v=N0v6zXL2tbA

 

https://www.youtube.com/watch?v=qejCC2R9zAU&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2ZppDQB2p-AgMAXnMeWzTHPvzxUebGLERGGThrRTS7W6I0PlmiS9m2ZBc

Leçon et examen de maladies infectieuses à propos du COVID-19

IHU Méditerranée-Infection

Publié le 11 août 2020

Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection
Pr Jean-Christophe Lagier, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l'IHU
https://www.youtube.com/watch?v=qejCC2R9zAU&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2ZppDQB2p-AgMAXnMeWzTHPvzxUebGLERGGThrRTS7W6I0PlmiS9m2ZBc
 

 

https://www.nexus.fr/actualite/news/medecins-pour-la-verite-covid-19/?fbclid=IwAR1wXbmJIeMQL18O_fJ0cz0rHk68u2yy4q9Z2QRcXINJ5f2q_7ZMY4nN0OQ

" Médecins pour la vérité "

Nexus

Publié le 10 août 2020

Des médecins, dans plusieurs pays, unis sous le collectif « Médecins pour la vérité », ont organisé une conférence filmée afin d'expliquer les buts et raisons de leur engagement, donner l'envie de les rejoindre, et de présenter l'avancement de leurs travaux.
https://www.youtube.com/watch?v=GJtuSAmNynA&feature=emb_logo&fbclid=IwAR14Fy5l-7Eu88zCmDmAmVK2GqU7zKH-U2rwdpV_SEIaCn1DP3PD6DJKZAU

 

https://ripostelaique.com/le-masque-en-pleine-canicule-encore-une-decision-criminelle-dolivier-veran.html

Le masque en pleine canicule, encore une décision criminelle d'Olivier Véran

Par le Dr Nicole Delépine

Publié le 07 août 2020

La mascarade du masque de ce mois d’août en pleine canicule est superfétatoire
"Nous avons déjà partagé, en particulier sur ce site, depuis deux mois nos réticences à ce port du masque, de moins en moins acceptable au fur et à mesure que la fin de l’épidémie se confirme et que la chaleur rend son utilisation encore plus délétère. Partageons aujourd’hui le cri d’alarme de Jacques-Henri Daudon qui chaque jour tente d’alerter son prochain, pour le seul bénéfice de nos enfants."

https://ripostelaique.com/le-masque-en-pleine-canicule-encore-une-decision-criminelle-dolivier-veran.html

 

https://covidinfos.net/experts/lavocat-me-brusa-etablit-lillegalite-des-amendes-pour-non-port-du-masque-document-juridique-telechargeable/1297/

Avocat Me Carlo Alberto Brusa

Illégalité des amendes pour non port du masque

24 juillet 2020

L’avocat Me Brusa établit l’ILLÉGALITÉ des amendes pour “non port du masque” [Document juridique téléchargeable]

Maître Carlo Alberto Brusa, avocat à la cour de Paris et président de l’association Reaction19 justifie dans ce document l’illégalité des amendes pour “défaut du port du masque” précisant que “Toutes verbalisations effectuées par un policier, un gendarme ou toute autre personne habilitée par la loi sont ainsi entachées d’une illégalité manifeste, ainsi que d’un abus de pouvoir.
https://covidinfos.net/experts/lavocat-me-brusa-etablit-lillegalite-des-amendes-pour-non-port-du-masque-document-juridique-telechargeable/1297/


 

Conference Medicos por la Verdad

Conference Medicos por la Verdad

Conférence "Médecins pour la vérité - Espagne

Dr Angel Ruiz-Valdepeñas Herreros, spécialiste en médecine familiale (généraliste) :
" Nous sommes déjà plus de 140 médecins dans toute l’Espagne et de pratiquement toutes les spécialités, qui avons intégré cette plate-forme/groupe de « Médecins pour la vérité - Espagne ".
Création de ce groupe de médecins pour des groupes de travail et d’investigation POUR la vérité, qui doutent sérieusement que l’histoire officielle de la COVID-19 soit vraie. Ils ont des preuves que l’histoire racontée dans le monde entier est fausse. En échangeant avec leurs confrères à travers le monde, ils ont la certitude qu’il n’y a pas de différence avec la grippe annuelle normale.
" Médecins pour la vérité Espagne " est en relation avec des rassemblements similaires en Bolivie, Argentine, Colombie, Mexique, États-Unis, etc. pour se rassembler et collaborer en tant que « Médecins du monde pour la vérité ». Les professionnels de santé sont les bienvenus pour tous ceux qui souhaitent s’informer, partager des initiatives, des ressources, etc...
De même, en Allemagne, où le groupe "Médecins pour la vérité - Allemagne" compte 500 médecins et est suivi dans le monde entier. 
PDF ci-joint (traduction en français), avec annexes et références, de la Conférence "Medicos por la verdad" (Médecins pour la vérité)  

https://www.youtube.com/watch?v=GJtuSAmNynA&feature=emb_logo&fbclid=IwAR14Fy5l-7Eu88zCmDmAmVK2GqU7zKH-U2rwdpV_SEIaCn1DP3PD6DJKZAU


 

 


Conference_Medicos_por_la_Verdad_traduction_merged.pdf

 

Résumé de la pandémie et ses conséquences

Résumé de la pandémie et ses conséquences

Le décret analysé par une personne qui préfère rester anonyme, et un document de Me Brusa, avocat et Président de l'association Reaction 19.

Informations à l"attention :
- des commerçants,
- des dirigeants d'établissements accueillant du public,
- des commissariats,
- des gendarmeries,
- des mairies,
- des citoyens,
- de l'entreprise République Française Présidence, entreprise créée le 4/01/1947, inscrite au registre des nations, portant le n° de SIRET 100 000 017 00010 opérant sous le code NAF 8411Z - Administration publique générale.


 


DIVULGATION IMPORTANTE SUR LE COVID.pdf

 

https://www.youtube.com/watch?v=fk_MNr7ZiyM&fbclid=IwAR37ERdflhfDwbuU2jSaqoxN5JoInr8CpYCG21tjY0bPFV9EhM92JYO4xZk

Le Pr Jean-François TOUSSAINT

Il démonte la propagande médiatique sur le Covid-19

Chaîne LCI du 03 août 2020

Professeur de physiologie à l'Université Paris-Descartes, il démonte toute la propagande médiatique sur le Covid-19 et ses charlantans, avec des faits.
https://www.youtube.com/watch?v=fk_MNr7ZiyM&fbclid=IwAR37ERdflhfDwbuU2jSaqoxN5JoInr8CpYCG21tjY0bPFV9EhM92JYO4xZk

 

https://www.journalistenwatch.com/2020/08/01/angela-volk-hunderttausende/

Des centaines de milliers de personnes manifestent malgré les représailles

Berlin 01 août 2020

Journée de la Liberté

Depuis les manifestations de lundi en RDA en 1989, les médias d'Etat puissants et fidèles sur le sol allemand n'ont pas fait autant d'efforts que lors de la manifestation à grande échelle d'aujourd'hui "Journée de la liberté" à Berlin pour empêcher les citoyens protestataires d'exercer leurs droits constitutionnels.
https://www.journalistenwatch.com/2020/08/01/angela-volk-hunderttausende/  (traduction en français en cliquant sur l'onglet)

 

Eradiquer le Covid-19 : irréaliste ?

Eradiquer le Covid-19 : irréaliste ?

Livre de Patrice Bourdelais

Santé et société en Afrique de l'Ouest (Sociologie/Anthropologie)

Faut-il donc se résigner ? Pour l'historien Patrice Bourdelais, de l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), auteur d'une tribune dans Le Monde sur le caractère "irréaliste" de ces éradications, "il y avait dans les années 1970 une sorte de confiance aveugle dans les progrès de la science et de la médecine. On imaginait éradiquer toutes les maladies infectieuses une à une."

Même si on éradique les maladies qui existent, il y a toujours des maladies qui réapparaissent. C'est apparu clairement au fur et à mesure que des maladies émergentes ou réémergentes ont circulé, comme le sida, Ebola, le Mers ou le Sras.

Préface de Patrice Bourdelais : L'étude des questions liées à la santé est forcément interdisciplinaire. Les approches environnementales, anthropologiques, médicales et sociales doivent être croisées et coordonnées si l'on veut aboutir à des résultats novateurs prenant en compte toute la complexité des phénomènes sanitaires. Cet ouvrage décrit et analyse les relations complexes entre état de santé et environnements spécifiques (urbains, sahéliens...), dynamiques sociales, changements climatiques, modification des paysages et des systèmes agronomiques ou sylvo-pastoraux, évolutions socio-démographiques et urbanisation, changements des comportements alimentaires et des modes de vie, modification des pathologies, transformations de la structure familiale et des liens socio-affectifs, vieillissement de la société. Un panorama complet de la gestion de la santé en Afrique de l'Ouest.

 

https://www.nexus.fr/actualite/-/medecins-allemands-commission-denquete-covid-19/?fbclid=IwAR3sMK7w7zkUBrQfo0a-MKpWvqPj4o6-pSrm3lHhkfF_cuqEztPFZ1_d2lU

Des médecins allemands lancent une Commission d'enquête citoyenne et indépendante sur le COVID-19

NEXUS

27 juillet 2020

Des médecins allemands s’organisent et lancent un appel international afin que des enquêtes indépendantes soient réalisées et que la lumière soit faite sur la gestion de l’épidémie du COVID-19 et ses conséquences collatérales sur la société. Ils soulignent notamment les dangers des vaccins en cours d’élaboration, ou de l’obligation de porter un masque.
https://www.nexus.fr/actualite/-/medecins-allemands-commission-denquete-covid-19/?fbclid=IwAR3sMK7w7zkUBrQfo0a-MKpWvqPj4o6-pSrm3lHhkfF_cuqEztPFZ1_d2lU


 

https://www.mondialisation.ca/covid-19-au-plus-pres-de-la-verite-masques-partie-25/5647759

COVID-19: au plus près de la vérité. Masques

Par le Dr Pascal Sacré

26 juillet 2020

Le port continu des masques aggrave la contamination !
Cette affirmation est basée sur des arguments scientifiques et médicaux.
L’air, une fois expiré, est réchauffé, humidifié et chargé de CO2. Il devient un milieu de culture parfait pour les agents infectieux (bactéries, champignons, virus). 
https://www.mondialisation.ca/covid-19-au-plus-pres-de-la-verite-masques-partie-25/5647759


 

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/masques-pour-tres-longtemps

Masqués pour très longtemps

France soir

17 juillet 2020

Emilio pour France Soir
Une tribune a été publiée dans le journal Le Parisien impliquant 14 professionnels de santé réclamant le port du masque obligatoire. Même si les données brutes de mortalité totale de l'INSEE (avec une courbe qui a surtout commencé à progresser au moment du confinement) n'ont jamais été aussi normales, il semble nécessaire de pérenniser le délire, d'offrir aux managers ou aux professeurs de collège/ lycée la possibilité d'étendre leur pouvoir disciplinaire au respect des recommandations sanitaires, de leur permettre de se comporter en petits kapos décomplexés ayant tout pouvoir sur les salariés ou les élèves, sous le prétexte d'une crises sanitaire qui n'existe pas (cf aussi la pub pour les caméras thermiques de Konica Minolta).

http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/masques-pour-tres-longtemps


 

Coronavirus : ce n'est pas la Chine qui a prévenu l'OMS de la présence du virus en premier

Coronavirus : ce n'est pas la Chine qui a prévenu l'OMS de la présence du virus en premier

DH Actu (Belgique)

03 juillet 2020

Coronavirus : ce n'est pas la Chine qui a prévenu l'OMS de la présence du virus en premier
L'Organisation mondiale de la santé a indiqué cette semaine avoir été alertée fin décembre par son propre bureau en Chine, et non par la Chine elle-même, sur les premiers cas de pneumonie à Wuhan, à l'origine de la pandémie de Covid-19.


 

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02886806

Évolution du SARS-CoV-2 face au système immunitaire de son hôte

Hélène BANOUN est pharmacienne biologiste, ancienne Chargée de Recherches INSERM
Hypothèse pour expliquer le déclin de l'épidémie de Covid par l'évolution du virus face au système immunitaire de son hôte

Comment expliquer l'évolution temporelle de la pandémie ?

Une analyse des courbes de l'épidémie au stade tardif montre, dans le monde entier, l'évolution vers la bénignité du virus. On observe une augmentation prolongée des nouveaux cas avec une baisse régulière des cas graves et des décès.
Il a été suggéré une immunité croisée avec les coronavirus de rhumes banals.
Celle-ci mettrait en jeu des séquences virales codant pour la spike protéine mais aussi, et de façon importante, pour des protéines non structurales qui pourraient interagir avec la réponse immunitaire cellulaire (CD4+ et CD8+).
Les mutations de la séquence de l'ARN viral observées au cours de la Covid-19 concernent également des régions impliquées dans l'interaction du virus avec les cellules du système immunitaire de son hôte.

Il semble que le virus émergent se soit adapté au système immunitaire de la population humaine en modifiant sa transmissibilité et/ou sa virulence, par sélection naturelle ; c'est l'ensemble de ces adaptations individuelles qui produit l'évolution globale du virus au cours de l'épidémie. Cette hypothèse est cohérente avec la Théorie de l'Évolution qui permet souvent de résoudre des énigmes en biologie.

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02886806

 



Evolution du SARS-cov-2 face syst immun hôte.pdf

 

https://www.youtube.com/watch?v=UnWG4RhsJWs

Emission de :

L'info en QuestionS

02 juillet 2020

Au programme :
  • La fiabilité des tests rapides et PCR
  • Le référendum en Suisse
  • Le procès du Mediator
  • Les vaccins « contre le COVID19 en cours
  • Les retombées positives du COVID19.
    Sont présents entre autres Me Jean-Pierre Joseph, Jean-Jacques Crevecoeur, Sophie Meulemans de Initiative Cityoenne, Dr Tal Schaller, ..
Dans l’émission de ce soir, l’animateur de radio au Brésil Christophe Brana et Jean-Pierre Joseph, avocat et auteur du livre « Vaccins, on nous aurait menti ? » nous font l’honneur de leur présence. L’émission hebdomadaire " l'info en QuestionS " est une émission née d'une demande grandissante d'informations libres et échappant à la censure. Les conflits d'intérêts étant désormais légion dans le monde médiatique, une équipe de lanceurs d'alerte s'est mobilisée pour partager ses dernières informations et les questions qu'elles suscitent. Le but de l'émission " l'info en QuestionS " est également d'inviter des experts, des scientifiques et professionnels dans différents domaines afin qu'ils répondent aux questions des citoyens.

Merci à Jean-Pierre Joseph et à Sophie Meulemans d'avoir mentionné nos associations (LNPLV et ALIS entre 15' et 25') ainsi que le collectif " Liberté Notre Amour " (à 1h45) lors de cette émission.
https://www.youtube.com/watch?v=UnWG4RhsJWs
http://www.francesoir.fr/societe-sante/chronique-covid-le-virus-covid-19-circule-encore

Chronique Covid : Le virus Covid-19 circule encore ?

France Soir

01 juillet 2020

Pendant les prochaines semaines, Francois Pesty, pharmacien expert, va tenir une chronique Covid reprenant chaque jour un sujet ou une question liée à la Covid.
« Le virus circule encore » ou « Mesdames et Messieurs, la Covid est toujours présente… ». Vous avez certainement entendu cette rengaine à la radio, à la télé, sur un quai de gare, ou vous l’avez lu dans les journaux. Qu’en est-il en réalité ?​

http://www.francesoir.fr/societe-sante/chronique-covid-le-virus-covid-19-circule-encore

 

http://www.francesoir.fr/politique-monde/les-mysteres-du-masque-entre-deraison-soumission-panique-et-contagion

Les mystères du masque, entre déraison, soumission, panique et contagion

Par Dr Nicole Delépine pour France Soir

29 juin 2020

Prolonger le port du masque alors que l’épidémie est finie sous nos contrées. Des motivations diverses et additionnées.
Le sourire est une énergie très puissante, issu de notre cerveau reptilien pour les uns, de notre Cœur pour les autres. Ce sourire nous permet dans l’instantanéité d’établir un contact et de faire tomber les barrières. Les masques annihilent le sourire.
http://www.francesoir.fr/politique-monde/les-mysteres-du-masque-entre-deraison-soumission-panique-et-contagion

 


 

http://www.francesoir.fr/amp/article/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique?__twitter_impression=true

Revenus versés par BigPharma. A partir de 12 on a un foyer épidémique de conflits d'intérêts ?

France Soir

24 juin 2020

Voici le Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique
Un excellent article de France Soir qui révèle les noms de professeurs ou médecins qui  " vont à la soupe " des laboratoires pharmaceutiques, et qui ensuite défendent les intérêts de ces mêmes laboratoires sur les plateaux télé ou d’une autre manière.
http://www.francesoir.fr/amp/article/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique?__twitter_impression=true


 

https://www.mondialisation.ca/le-vaccin-contre-la-grippe-augmente-les-risques-de-coronavirus-de-36-selon-une-recente-etude-du-pentagone/5644767

Le vaccin contre la grippe augmente les risques de coronavirus de 36 %

selon une récente étude du Pentagone

Suite un article paru sur le site de Robert Kennedy Jr

Robert F. Kennedy Jr., défenseur de nombreuses causes environnementales et président de Children’s Health Defense, a publié un article à ce sujet le 16 avril dernier :

«Portant spécifiquement sur les virus non grippaux, l’étude a démontré que les probabilités de contracter un coronavirus étaient nettement plus élevées chez une personne vaccinée que chez une personne non vaccinée, avec un rapport de cotes (association entre une exposition et un résultat) de 1,36. Autrement dit, les personnes vaccinées avaient 36 % plus de chances de contracter un coronavirus

https://childrenshealthdefense.org/news/vaccine-misinformation-flu-shots-equal-health/

En français par Mondialisation.ca : 
https://www.mondialisation.ca/le-vaccin-contre-la-grippe-augmente-les-risques-de-coronavirus-de-36-selon-une-recente-etude-du-pentagone/5644767


 

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-conseil-national-de-l-ordre-des-medecins-ouvre-une-procedure-contre-le-professeur-perronne-20200624

Le Conseil National de l'Ordre des Médecins ouvre une procédure contre le professeur Perronne

Suite à ses propos dans son livre sur la gestion de la crise sanitaire

24 juin 2020

Le Conseil National de l'Ordre des Médecins a précisé au Figaro qu'une instruction allait être ouverte sur le Pr Christian Perronne, chef du service à l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches (Hauts-de-Seine)

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-conseil-national-de-l-ordre-des-medecins-ouvre-une-procedure-contre-le-professeur-perronne-20200624


 

Nous confirmons que le confinement aveugle et policier a augmenté la mortalité

Par Dr Gérard Delépine

avec France Soir - 22 juin 2020

Dr Gérard Delépine, orthopédiste et cancérologue.
De "Décodeurs de l'info" à "Décorateurs de l'info" : Le Monde a t-il franchi le pas ?r

Contrairement à l'avis du " décodeur " du Monde, nous confirmons que le confinement aveugle et policier a augmenté la mortalité.
http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/de-decodeurs-de-linfo-a-decorateurs-de-linfo-le-monde-a-t-il-franchi-le-pas


 

2 livres,  parution juin 2020

2 livres, parution juin 2020

 

Pr Christian Perronne, chef du service de médecine aiguë, spécialisée à l'hôpital Raymond-Poincaré, auteur de "Y a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise ? Covid-19 : l'union sacrée de l'incompétence et de l'arrogance" (Éd. Albin Michel), a accordé lundi 15 juin 2020, un entretien exclusif sur l'antenne de BFMTV, présenté par Olivier Truchot.
Le médecin accuse l'État à la fois d'incompétence, mais aussi d'arrogance dans la gestion de l'épidémie de coronavirus, notamment sur la chloroquine, les masques et les tests.
"J'ai trouvé ahurissante la façon dont la crise a été gérée. Je pense qu'il y a beaucoup de mensonges d'État", a-t-il déclaré.

 


 

Confinement meurtrier : tout ce que l'on ne vous a pas dit, aberration humaine, sanitaire, économique

Confinement meurtrier : tout ce que l'on ne vous a pas dit, aberration humaine, sanitaire, économique

par le Docteur Nicole Delépine

13 juin 2020

http://docteur.nicoledelepine.fr/confinement-meurtrier-tout-ce-que-lon-ne-vous-a-pas-dit-aberration-humaine-sanitaire-economique/


 

Belgique : courrier au 1er ministre

Belgique : courrier au 1er ministre

L'association " Initiative Citoyenne " demande à la 1ère ministre belge, Mme Sophie Wilmès, de répondre à leurs questions sur différents sujets, à savoir le Coronavirus, le confinement, au nombre de mort réel et non calculé sur des cas suspectés, sur le vaccin "prévu" et autres vaccins contre la grippe, au droit de se soigner avec l'Artémisia, sur les effets de la 5G,... suite à un premier courrier resté sans réponse.


 


Mise-en-demeure-IC-gouvernement-de-Sophie-Wilmès-dossier-coronavirus.pdf

 

Synthèse des mesures de déconfinement pays par pays de l'UE

Source : Fondation Robert Schuman - Centre de recherches et d'études sur l'Europe.
Pays par pays, les règles de déconfinement, différentes par pays.
Un document qui, en "négatif ", devrait vous permettre de "quantifier" le niveau de confinement pays par pays.

 


 


FRS_deconfinement.pdf

 

Covid19 et confinement aveugle, combien de morts évitables ?

Article du Dr Nicole Delépine - 08 mai 2020
Extrait de l'article - sujets traités : 

  • Les morts aidées imposées en établissements sont connues, leur horreur peut-être pas.
  • Soumission invraisemblable d’un peuple tétanisé : « l’attitude de « non-pensée »
  • Les conséquences des décisions gouvernementales d’interdiction de travailler pour les professions du soin sont énormes
  • Les chirurgiens-dentistes appellent au secours
  • La santé mentale : « un coup de tonnerre dans un ciel bleu »
  • Les psychologues ne sont pas considérés comme des personnels de santé. Pas de masques délivrés en pharmacie
  • Les malades chroniques sont abandonnés tant sur le plan médical que social et psychologique
  • ​Les cardiologues sont particulièrement préoccupés. Les infarctus ont disparu
  • ​Les cancers
  • Les complications gynécologiques
  • Le confinement sur le mental des enfants 
  • La maladie de Kawasaki

Le confinement tue les malades chroniques et crée de nouveaux patients : « je suis covid19 » crie un jeune en bouffées délirantes.
 « Toute la médecine s’inquiète et alerte les ministères de ne plus voir de malades dans les cabinets médicaux, les services hospitaliers et les cliniques privées, alors que ceux-ci sont en situation de fonctionnement ! Les urgences médicales marchent (enfin !) au ralenti : 2 fois moins de visites pour les suspicions d’AVC ou d’infarctus ! » Le Covid a-t-il réglé les problèmes sanitaires du pays ou bien la rigidité du confinement pousse-t-elle chacun à rester chez soi même quand il est en danger sanitaire, au risque de provoquer de futurs drames en série ? Et surtout, comment et quand sortira-t-on de cette spirale infernale ? »

 


 


Nicole Delépine 08 mai 2020.pdf

 

Covid découverte majeure !

11 mai 2020 : Nous avons reçu cette info. Il s'agit d'hypothèses spécifiquement médicales qu'il nous a semblé intéressant de diffuser pour qu'elles puissent être discutées, vérifiées ou démenties par d'autres scientifiques. LNPLV.
Copié Collé : 


https://www.ledroit.com/actualites/covid-19/covid-19-les-anticoagulants-au-secours-des-patients-00c3ece6216eb06229f4bc30c7bec969

"Covid découverte majeure !
ON S’ÉTAIT BIEN TROMPÉ SUR LE TRAITEMENT DU COVID19, MAINTENANT ON SAIT ENFIN !
Pr Jacques Theron neuroradiologue CHU Caen.

Grâce aux autopsies pratiquées par les Italiens ... il a été démontré que ce n'est pas une pneumonie ... mais c'est: une coagulation intravasculaire disséminée (thrombose). Par conséquent, la façon de le combattre est avec des antibiotiques, des antiviraux, des anti-inflammatoires et des anticoagulants.
Les protocoles sont modifiés ici depuis midi!
Selon des informations précieuses de pathologistes italiens, des ventilateurs et des unités de soins intensifs n'ont jamais été nécessaires. Si cela est vrai pour tous les cas, nous sommes sur le point de le résoudre plus tôt que prévu.
Important et nouveau sur le coranovirus :
Partout dans le monde, COVID-19 est attaqué à tort en raison d'une grave erreur de diagnostic physiopathologique.
Le cas impressionnant d'une famille mexicaine aux États-Unis qui prétendait avoir été guérie avec un remède à la maison a été documenté : trois aspirines de 500 mg dissoutes dans du jus de citron bouilli avec du miel, prises à chaud. Le lendemain, ils se sont réveillés comme si rien ne leur était arrivé!
Les informations scientifiques qui suivent prouvent qu'elles ont raison !

Ces informations ont été publiées par un chercheur médical italien :
Grâce à 50 autopsies effectuées sur des patients décédés de COVID-19, les pathologistes italiens ont découvert qu'il ne s'agit PAS de PNEUMONIE à proprement parler, car le virus, non seulement tue les pneumocytes de ce type, mais utilise une tempête inflammatoire pour créer une thrombose vasculaire endothéliale.
Comme dans la coagulation intravasculaire disséminée, le poumon est le plus touché car il est le plus enflammé, mais il y a aussi une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral et de nombreuses autres maladies thromboemboliques.
En fait, les protocoles ont laissé les thérapies antivirales inutiles et se sont concentrés sur les thérapies anti-inflammatoires et anti-coagulantes. Ces thérapies doivent être effectuées immédiatement, même à domicile, dans lesquelles le traitement des patients répond très bien.
Ce dernier s'est révélé moins efficace.
En réanimation, ils sont presque inutiles. Si les Chinois l'avaient dénoncé, ils auraient investi dans la thérapie à domicile, pas dans les soins intensifs !

COAGULATION INTRAVASCULAIRE DIFFUSÉE (THROMBOSE) :
Donc, la façon de le combattre est avec des antibiotiques, des anti-inflammatoires et des anticoagulants.
Un pathologiste italien rapporte que l'hôpital de Bergame a fait un total de 50 autopsies et une à Milan, 20, c'est-à-dire que la série italienne est la plus élevée du monde, les Chinois n'en n'ont fait que 3, ce qui semble confirmer pleinement les informations. Auparavant, en résumé, la maladie est déterminée par une coagulation intravasculaire disséminée déclenchée par le virus; il ne s'agit donc pas d'une pneumonie mais d'une thrombose pulmonaire, une erreur diagnostique majeure.
Nous avons doublé le nombre de places de réanimation à l'USI, avec des coûts déraisonnables, inutilement. Rétrospectivement, nous devons repenser les radiographies pulmonaires qui ont été discutées il y a un mois et qui ont été administrées comme pneumonie interstitielle; en fait, elle peut être entièrement compatible avec la coagulation intravasculaire disséminée.
Le traitement en USI est inutile si la thromboembolie n'est pas résolue en premier. Si on ventile un poumon où le sang ne circule pas, cela ne sert à rien, en fait, neuf (9) patients sur dix (10) meurent.
Parce que le problème est cardiovasculaire et non respiratoire.
C'est la microthrombose veineuse, et non la pneumonie, qui détermine la mortalité.

Pourquoi les thrombus se forment ?
Parce que l'inflammation, selon la littérature, induit une thrombose par un mécanisme physiopathologique complexe mais bien connu. Malheureusement, ce que la littérature scientifique a dit, en particulier chinois, jusqu'à la mi-mars, était que les anti-inflammatoires ne devaient pas être utilisés. Maintenant, la thérapie utilisée en Italie est avec des anti-inflammatoires et des antibiotiques, comme dans la grippe, et le nombre de patients hospitalisés a été réduit.
De nombreux décès, même dans la quarantaine, avaient des antécédents de fièvre pendant 10 à 15 jours, qui n'étaient pas traités correctement.
L'inflammation a causé de nombreux dommages aux tissus et a créé un terrain propice à la formation de thrombus, car le problème principal n'est pas le virus, mais l'hyperréaction immunitaire qui détruit la cellule où le virus est installé. En fait, les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde n'ont jamais eu besoin d'être admis aux soins intensifs parce qu'ils sont sous corticothérapie, ce qui est un excellent anti-inflammatoire.

C'est la principale raison pour laquelle les hospitalisations en Italie diminuent et deviennent une maladie traitable à domicile. En la traitant bien à la maison, non seulement l'hospitalisation est évitée, mais aussi le risque de thrombose.

Ce n'était pas facile à comprendre, car les signes de microembolie ont disparu ! Avec cette découverte importante, il est possible de revenir à la vie normale et d'ouvrir des accords fermés en raison de la quarantaine, pas immédiatement, mais il est temps de publier ces données, afin que les autorités sanitaires de chaque pays fassent leur analyse respective de ces informations et préviennent de nouveaux décès inutile!

Le vaccin peut arriver plus tard. Nous pouvons maintenant attendre. En Italie, à ce jour, les protocoles changent.
Selon des informations précieuses de pathologistes italiens, les ventilateurs et les unités de soins intensifs ne sont pas nécessaires. Par conséquent, nous devons repenser les investissements pour bien faire face à cette maladie."

Autre information reçue, (libre à chacun) : 
Maitre Brusa commence à deposer des plaintes suite aux abus de pouvoirs que subissent les français.. Association "réaction19" pour la défense de nos droits - le lien :. www.reaction19.fr


 

Les faits sur le Coronavirus

06 mai 2020 - 
Des faits entièrement référencés sur le Covid-19, fournis par des experts en la matière, pour aider nos lecteurs à faire une évaluation réaliste des risques.
Selon les données des pays et régions les mieux étudiés, la létalité du Covid19 est en moyenne de 0.2 % environ, et est donc de l’ordre d’une forte grippe (Influenza) et environ vingt fois inférieure à celle initialement supposée par l’OMS 

https://swprs.org/coronavirus-un-medecin-suisse-parle/


 

Michel de Lorgeril donne son point de vue à "Réseau Pure Santé"

03 mai 2020 - Source : Réseau Pure Santé
Chercheur au CNRS et épidémiologiste, le Dr Michel de Lorgeril fait partie du collectif AIMSIB (Association internationale pour une médecine scientifique indépendante).
Dans cette vidéo, il nous fait part de son point de vue sur la situation actuelle :

  • Pourquoi connaître l’origine du virus Sars-Cov-2 est fondamental (a-t-il été créé en laboratoire ou a-t-il muté à l’état « sauvage » ?)
  • Pourquoi les chiffres sur la mortalité, toutes causes confondues, annoncés par certains comme similaires aux autres années lui semblent faussés (ce qui présagerait que la mortalité due au Sars-Cov-2 est effectivement très élevée)
  • Pourquoi ne pas crier victoire trop vite face à des pays que l’on considère comme bien placés en termes de cas recensés ou de nombre de morts.
    https://paid.santenatureinnovation.info/covid-19-dimanche3mai-video/?utm_source=sfmc&utm_medium=email&utm_campaign%

 

Pour affoler parents, maires et citoyens

07 mai 2020 - Dr Nicole Delépine
Pour affoler parents, maires et citoyens avant le retour à l’école et entretenir la panique à des fins politiques, le ministère sous influence du fameux conseil scientifique aux liens d’intérêt omniprésents a publié une extravagante liste de mesures soi-disant nécessaires à la sécurité des enfants, y compris des petits.
http://www.economiematin.fr/news-deconfinement-progressif-necessaire-cartouche-panique-parents-delepine

 


 

« En l'absence d'adultes… » Scènes de la Macronie au temps du coronavirus – Site du Docteur Marc GIRARD

04 mai 2020
https://www.rolandsimion.org/macronie-coronavirus/


 

Vaccin anti Covid 19 et immunité de groupe,

c'est non...et encore non

Par Emma Kahn - 03 mai 2020
(article de l'AIMSIB)

L’immunité de groupe est une notion qui repose uniquement sur des modélisations mathématiques tirées d’observations à partir de la rougeole pendant l’ère pré-vaccinale.
Ces modélisations et les stratégies préventives qui en sont issues ont failli à éradiquer cette maladie et failliront encore plus à maitriser le Covid-19 dû à un virus émergent, donc mal connu, dont les caractéristiques en termes épidémiologiques semblent bien loin de celui de la rougeole (d’après ce qu’on sait du SARS-CoV de 2003) et de ce qu’on a appris du SARS-CoV-2.

 

Covid 19 et agenda global de vaccination

Pour ceux qui suivent l'agenda global de la vaccination et sa mise en oeuvre sur différents continents, on ne peut pas dire que l'annonce d'une nouvelle pandémie ait été une grande surprise.
Lire l'article complet : https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn%3Aaaid%3Ascds%3AUS%3A3f860c44-c780-40c1-b11f-1e92ce6bd6a2
Fichier à télécharger ci-dessus 


 

Les dessous du rapport classé secret défense de Ferguson et le confinement

Les dessous du rapport classé secret défense de Ferguson et le confinement

Les erreurs criminelles de la prédiction de Ferguson sur le Covid19
Lorsque les hypothèses de départ sont fausses, les prédictions, amplifiées par l’ordinateur, le sont encore plus. Et les hypothèses retenues par l’Imperial College, très incertaines au moment de l’élaboration du scénario du fait de la mauvaise connaissance de cette maladie nouvelle, se sont révélées depuis grossièrement fausses, en particulier les deux facteurs clefs que sont le taux de contagiosité R (nombre de personnes que contamine un porteur de virus) et le taux de létalité (pourcentage d’infectés qui décèdent de la maladie)
http://www.economiematin.fr/news-rapport-confinement-ferguson-secret-critique-decision-politique-delepine


 Anatomie d'un désastre

Anatomie d'un désastre

Interview de Jean-Dominique Michel

27 avril 2020

Vidéo du 27/04/2020
J
ean-Dominique Michel, anthropologue de la santé, a œuvré pendant vingt ans comme expert en santé publique. Ayant exploré de nombreuses pratiques de soins en Occident et à travers le monde, il travaille aujourd’hui également comme thérapeute et formateur, et enseigne dans différents programmes universitaires et de hautes écoles
.
La vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=MClYlC2zmd4&feature=share&fbclid=IwAR2eDcSAGZ-S1tA18fF0_Cn8K6iZXqcdgx
http://jdmichel.blog.tdg.ch


LIVRE :  Covid-19 : Anatomie d'une crise

LIVRE : Covid-19 : Anatomie d'une crise

De Jean-Dominique Michel

Parution prévue le 17/06/2020

Pendant des semaines, la moitié de l’humanité a été confinée. Le Covid-19 a fait basculer nos existences dans l’inattendu, l’incertitude, l’angoisse. Quelles leçons tirer de cette crise inédite pour en sortir grandis ? Jean-Dominique Michel est anthropologue de la santé. Il est le premier à avoir analysé le décalage entre la réalité de l’épidémie et les discours des autorités politiques et sanitaires. Absence de tests de dépistage, confinement à l’aveugle de toute la population, manque de lits de réanimation et de respirateurs, mensonges sur le rôle des masques…, Covid-19 : anatomie d’une crise sanitaire dissèque les décisions absurdes. Grâce à un remarquable travail documentaire, il nous permet de comprendre en quoi les pouvoirs publics ont failli, pourquoi nous avons fait moins bien que les Allemands. Au-delà de l’insuffisance criante de moyens, il jette une lumière crue sur le mal profond qui sape notre système de santé et plaide pour sa remise à plat. Pour lui, il est temps de bâtir une véritable « démocratie sanitaire ». La résilience collective acquise durant l’épreuve doit nous donner la force d’y arriver. Aurions-nous pu agir plus efficacement ? Qu’aurions-nous dû savoir ? Comment nous préparer, si demain, la menace réapparaissait avec un virus plus contagieux et plus létal ? La réponse à toutes ces questions est dans ce livre.


La Suède ne confine pas sa population

La Suède a choisi de ne pas confiner sa population et les résultats sont excellents.
Le compte-rendu est de Célia Farber, journaliste engagée d’origine suédoise et vivant à New York, et qui a beaucoup travaillé sur le sujet du SIDA. 
La Ligue remercie Jean Bitterlin pour la traduction de cet article.


Célia Farber Suède.pdf

 

Hydroxychloroquine : " Une victoire paradoxale"

Audience au Conseil d'Etat du mercredi 22 avril 2020

Le Conseil d'Etat décide que les médecins de ville peuvent prescrire de l'hydroxychloroquine


Il s'agissait de rétablir les médecins en leur droit de prescription, c'est chose faite, dans les motifs de la décision. Néanmoins, le Conseil d'Etat a rejeté la requête de Maître Philippe Krikorian en ce qu'il juge que le premier ministre et le ministre de la Santé n'ont pas commis d'excès de pouvoir en interdisant de fait aux médecins de ville de prescrire la fameuse molécule.
https://www.zinfos974.com/Hydroxychloroquine-Le-recours-au-Conseil-d-Etat-pour-exces-de-pouvoir-d-un-avocat-marseillais-en-passe-d-aboutir_a153033.html


Alain Bauer très pertinent sur la crise du Covid-19, le confinement, les masques, etc.

JUIN 2020 : nous nous rendons compte que la vidéo n'est plus disponible, le compte associé a été supprimé....

Le casse tête du déconfinement
https://www.youtube.com/watch?v=NePobtjUWEk&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2sa80niIIEPM5fmkJLC_mto45kEcfBT1hyLdfcAwQ0QLYXZq1WHBk2PAw


Dr G. Delépine : Confinement cette mesure d'enfermement collectif est-elle efficace ? Chiffres OMS de mortalité comparés

Dr G. Delépine : Confinement cette mesure d'enfermement collectif est-elle efficace ? Chiffres OMS de mortalité comparés

https://www.medias-presse.info/dr-g-delepine-confinement-cette-mesure-denfermement-collectif-est-elle-efficace-chiffres-oms-de-mortalite-compares/119647/
10 avril 2020
Dr Gérard Delépine :
Et si le juge de paix pour définir la stratégie à adopter était le taux de mortalité par pays ? Je vous invite à découvrir les statistiques officielles de pays dont les données sont fiables pour évaluer les résultats des différentes stratégies. Alors que l’Etat réfléchit à la suite des opérations, il faut se mobiliser pour que la stratégie réponde le plus efficacement possible à la situation dramatique. Pour cela l’analyse des chiffres parle d’elle-même et il faut absolument la mobilisation de tous pour que l’état prenne pour la suite la bonne décision, celle de sortir de ce confinement aveugle et mortifère.


Coronavirus - dictature

Interview de Lord Sumption, ancien juge de la Cour Suprême

Lors d'une interview à la BBC World, Lord Sumption a déclaré que les lois ont marqué le « glissement hystérique vers un Etat policier » du Royaume Uni, ouvrant la voie pour qu’une société se transforme en despotisme.
" Les gens abandonnent volontairement leur liberté en contrepartie de la protection contre une menace extérieure. Et la menace est habituellement une vraie menace mais habituellement exagérée".
Fichier à télécharger ci-dessous :  

 


Coronavirus - Dictature

 

Dr Andreas Sönnichsen

Il considère que les mesures imposées jusqu'à présent sont insensées

02/04/2020

Le British Medical Journal (BMJ) du 2 avril 2020 rapporte que, selon les dernières données en provenance de Chine, 78% des nouveaux individus testés positifs ne présentent aucun symptôme. Un épidémiologiste d’Oxford a déclaré que ces résultats sont „très, très importants“. Il a ajouté que si les résultats sont représentatifs, alors nous devons nous demander pourquoi nous nous enfermons“.

Le Dr Andreas Sönnichsen, chef du département de médecine générale et familiale de l’université de médecine de Vienne et président du réseau pour la médecine fondée sur les preuves (Evidence Based Medecine), considère que les mesures imposées jusqu’à présent sont „insensées„.
L’État tout entier est paralysé juste pour „protéger les quelques personnes qu’il pourrait affecter“. Dans un entretien avec le SWR allemand, il explique que la propagation du virus ne peut de toute façon pas être évitée.
Selon le Telegraph, en première mondiale, le gouvernement suédois a annoncé qu’il allait officiellement faire la distinction entre les décès „par“ et les décès „avec“ le coronavirus, ce qui devrait entraîner une réduction du nombre de décès déclarés. Entre-temps, pour une raison quelconque, la pression internationale sur la Suède pour qu’elle abandonne sa stratégie libérale ne cesse d’augmenter.
L’autorité sanitaire de Hambourg fait désormais examiner les décès à tests positifs par la médecine légale afin de ne compter que les „vrais“ décès par coronavirus. En conséquence, le nombre de décès a déjà été réduit de près de moitié par rapport aux chiffres officiels de l’Institut Robert Koch.
Dès 2018, le Journal des médecins allemands a fait état d‘une „multitude de cas de pneumonie“ dans le nord de l’Italie, ce qui a inquiété les autorités. À l’époque, on soupçonnait que l’eau potable contaminée était l’une des causes.
...
Selon les derniers chiffres en provenance de Suisse, les symptômes les plus courants des patients testés positifs dans les hôpitaux sont la fièvre, la toux et les difficultés respiratoires, tandis que 43%, soit environ 900 personnes, souffrent de pneumonie. Toutefois, même dans ces cas, il n’est pas a priori possible de savoir si elle a été causée par le coronavirus ou par d’autres agents pathogènes. L’âge médian des personnes décédées positives au test est de 83 ans, la fourchette allant jusqu’à 101 ans.
Le projet britannique „In Proportion“ suit la mortalité „avec“ Covid19 par rapport à la mortalité due à la grippe et à la mortalité toutes causes confondues, qui en Grande-Bretagne se situe toujours dans la fourchette normale ou en dessous et qui est actuellement en baisse.
Dans l’État U.S de l’Indiana, les appels à la ligne d’assistance sur la santé mentale et le suicide ont augmenté de plus de 2000 %, passant de 1000 à 25 000 appels par jour, en raison du confinement et de son impact économique.
Le portail médical spécialisé Rxisk souligne que divers médicaments peuvent augmenter le risque d’infection par des coronavirus jusqu’à 200 % dans certains cas.

... Le documentaire ARTE „Profiteers of Fear“ de 2009 montre comment l’OMS, financée principalement par le secteur privé, a „transformé“ une vague inoffensive de grippe (la grippe dite „porcine“) en pandémie mondiale afin que des vaccins d’une valeur de plusieurs milliards de dollars puissent être vendus aux gouvernements du monde entier.
Certains des protagonistes de cette époque sont à nouveau bien représentés dans la situation actuelle. Source : SWPRS


 

Le vaccin contre le virus est une arnaque

Le vaccin contre le virus est une arnaque

Le vaccin contre le virus est une arnaque
Posté le 2 avril 2020 par Mike Walsh
Lorsque cette absurdité se terminera, les millionnaires deviendront milliardaires.
https://europeansworldwide.wordpress.com/2020/04/02/the-virus-vaccine-is-a-scam/

traduction de l'entretien du Dr Stefano Montanari

 



Coronavirus_Mnotanari_Fran_ais.pdf

 

David Crowe : Coronavirus - Oxygénation des malades

David Crowe : Coronavirus - Oxygénation des malades

Traduction d'une discussion de David Crowe sur le traitement du coronavirus avec l'oxygène.


 


David Crowe - Coronavirus - oxygénation des malades.pdf
Décret Rivotril : compassion, euthanasie ou meurtre sur ordonnance ?

Décret Rivotril : compassion, euthanasie ou meurtre sur ordonnance ?

Décret Rivotril : compassion, euthanasie ou meurtre sur ordonnance ? Versus traitement prometteur par chloroquine, interdite ?
Le Comité Consultatif National d’Ethique a pris des positions qui lui font honneur en rappelant dans de nombreux avis.
« Les principes éthiques fondamentaux doivent être respectés ».  Il faut éviter que « le confinement, quelle que soit sa justification aux impératifs de santé publique, ne devienne pour ceux qui n’ont plus la liberté de choisir leur cadre et leur mode de vie, une mesure de coercition ».
Et encore : « Faudra-t-il aller jusqu’à contraindre ces personnes en leur appliquant des mesures de contention, physique ou pharmacologique ? « Cette question doit être posée et la réponse doit être le fruit d’une discussion préalable, en y associant des personnes extérieures à l’institution, comme les professionnels des équipes mobiles de gériatrie, ainsi que les proches, sans jamais oublier que l’on peut nier l’humanité de la personne en niant le sens qu’a sa déambulation  ».
Et enfin, et peut-être le plus utile en pratique :

« Concernant les familles et les proches aidants qui souhaitent que le résident puisse au moins temporairement les rejoindre à leur domicile, de telles initiatives devraient être encouragées, après avoir bien entendu recueilli l’assentiment du résident et pratiqué des tests permettant de prévenir des risques de contamination intrafamiliale ».


 

Chloroquine

Chloroquine

Reprenons les faits, rien que les faits

Sous le titre « Chloroquine – Reprenons les faits, rien que les faits », le texte ci-après traite du « médicament miracle ».
http://www.wikistrike.com/2020/03/chloroquine-reprenons-les-faits-rien-que-les-faits.html
Publié par wikistrike.com sur 25 Mars 2020


 

Virage à 180° sur l'usage de la chloroquine : le gouvernement donne raison au Professeur Raoult !

Virage à 180° sur l'usage de la chloroquine : le gouvernement donne raison au Professeur Raoult !

26.03.2020 : Virement de situation

27/03/2020 - nouveau changement de situation : hydroxychloroquine ne sera administrée qu'aux sujets déja en grave insuffisance respiratoire ! Il y aura donc très peu d'effet et, avec les mauvais résultats, le gouvernement pourrait dire que cela ne fonctionne pas.

26/03/2020 : via Paris Match Emmanuel Macron a contacté le professeur Raoult par téléphone : le Journal Officiel, un décret a été publié ce jour, 26 mars 2020, autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir.
Lire l'article complet : 

https://lemediapourtous.fr/virage-a-180-sur-lusage-de-la-chloroquine-le-gouvernement-donne-raison-au-professeur-raoult/


Fiasco en cours de réalisation ? Alors que la pandémie s'installe, des décisions sont prises sans données fiables

Article de John Ioannidis - 17/03/2020

Traduction par Jean Bitterlin

John P. A. Ioannidis est un professeur de médecine, chercheur de l'école de médecine et de l'école d'humanité et de sciences de l'université Stanford. Directeur du Stanford Prevention Research Center, il co-dirige, avec Steven N. Goodman, le Meta-Research Innovation Center at Stanfor (METRICS). Il a également dirigé le département d'hygiène et d'épidémiologie de l'école de médecine de l'université d'Ioannina et été professeur adjoint à l'école de médecine de l'université Tufts. Il est surtout connu pour ses recherches sur les études scientifiques, notamment sa publication Why Most Published Research Findings Are False (2005).
D'après le Highly Cited Researchers 2015 de Thomson Reuters, John Ioannidis est l'un des scientifiques les plus cités, particulièrement dans le domaine de la médecine clinique et des sciences sociales.

https://documentcloud.adobe.com/link/track/?pageNum=1&uri=urn%3Aaaid%3Ascds%3AUS%3A81b650b0-07ac-4a2d-9afb-2f275c066aa2


 

"Déclaration de pandémie"

11 mars 2020, l'OMS déclare la pandémie

Le mercredi 11 mars 2020, l’OMS a déclaré que le coronavirus Covid-19 était une pandémie.
Nous assistons maintenant aux conséquences de cette décision. 

https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn%3Aaaid%3Ascds%3AUS%3A95b90a17-7caa-4cd7-8b33-eb7243122340

2 vidéos du Pr Dider Raoult : 
https://www.youtube.com/watch?v=n4J8kydOvbc
https://www.youtube.com/watch?v=K7g4WKoS_6U
https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-vaccines-insight-idUSKBN20Y1GZ