Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
frafsqarhyazeubebgcazh-CNzh-TWhrcsdanlenettlfiglkadeelhtiwhihuisidgaitjakolvltmkmsmtnenofaplptrorusrskslesswsvthtrukurvicyyi

11/01/2022 Trop de rappels vaccinaux affaiblit l'immunité mais les députés et sénateurs imposent le passe vaccinal !

La position du gouvernement français semble de plus en plus intenable. De même, les votes des députés (le 6 janvier) et des sénateurs (le 12 janvier) en faveur du passe vaccinal paraissent aujourd'hui déconnectés de la réalité scientifique. En effet, ce mardi 11 janvier, lors d’un point presse tenu à l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), des avertissements sur la dangerosité des rappels multiples sont venus de l’Agence européenne des médicaments.

Marco Cavaleri, responsable des menaces sanitaires biologiques et de la stratégie en matière de vaccins à l’Agence européenne des médicaments, a fait connaître ses craintes sur les rappels vaccinaux trop fréquents. Des rappels tous les quatre mois pourraient finir par affaiblir le système immunitaire. Or ce fait est connu depuis des mois grâce aux alertes de nombreux scientifiques. Ce nouveau revirement de l'EMA est-il stratégique ? 

Comme à son habitude, l'Agence européenne du médicament (EMA) sème la confusion en matière de sécurité sanitaire. On ne peut attendre de cette institution des avis clairs et prudents d'une manière générale, mais cette fois-ci elle rappelle l'évidence : "Nous finirons par avoir un problème de réponse immunitaire", explique Marco Cavaleri, dans le point presse.

Cet avis intervient beaucoup trop tard et ne pourra excuser les autorisations de mise sur le marché conditionnelles accordées, beaucoup trop rapidement, aux vaccins covid, et dans des conditions de transparence ou d'application notoirement obscures. 

L'EMA cherche-t-elle à se couvrir face aux politiques vaccinales nationales ? De nombreux pays européens, comme la France, sont lancés dans une politique de rappels "forcés" (pour avoir un pass sanitaire), et préconisent aussi de mélanger les différents vaccins entre les doses, sans fondement scientifique (il n'y a pas d'étude clinique à ce sujet). 

Nous vous conseillons l'article paru sur France Soir à propos de cet avis sur les rappels vaccinaux : "Des essais cliniques pour connaître la qualité de la protection de ces doses de rappels, mais également la tolérance, auraient été souhaitables avant que ceux-ci ne soient administrés en population générale."

https://www.francesoir.fr/societe-sante/marco-cavaleri-ema-alerte-rappels-repetes

Une chose est sûre : si le gouvernement français et l'assemblée nationale campent sur leurs positions jusqu'à l'overdose, de nombreux pays commencent à faire machine arrière. Même l'OMS est en train de faire atterrir l'avion de la crise sanitaire. La position du gouvernement français semble de plus en plus intenable. 

 

 

 

Date de Publication :
13 janvier 2022
Dernière mise à jour :
13 janvier 2022

Faites un don à la Ligue

Même la plus modeste des contributions fait la différence chaque jour. Aidez-nous à combattre pour vos libertés.

Découvrez une newsletter différente

Suivez à travers notre action une actualité qui vous concerne.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Tous droits réservés (R) 2001-2022