Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations
frafsqarhyazeubebgcazh-CNzh-TWhrcsdanlenettlfiglkadeelhtiwhihuisidgaitjakolvltmkmsmtnenofaplptrorusrskslesswsvthtrukurvicyyi

07/01/2022 Pourquoi il faut signer la pétition déposée au Sénat pour une enquêter sur les effets secondaires des vaccins Covid

Cette fois, il s'agit d'une pétition déposée sur le site officiel du Sénat français! Cette initiative, proposée par l'association BonSens et le Dr Julien Devilleger, vise à obtenir une commission d'enquête sénatoriale sur les effets secondaires des vaccins. 100.000 signatures sont nécessaires, ce chiffre devrait être facile à obtenir étant donné la mobilisation croissante des Français contre la vaccination obligatoire. N'oublions pas que les Français se sont déjà très fortement mobilisés sur la pétition contre le passe vaccinal lancé par Rodolphe Bacquet et qui a reçu près de 1,5 millions de signatures sur le site leslignesbougent.org. Cette dernière a été remise aux députés et aux sénateurs. La pétition de Julien Devilleger déposée le 7 janvier 2022 va s'avérer plus coercitive pour les élus car elle va les obliger à ouvrir une commission d'enquête. Pour cette raison, il est important de se mobiliser en vue d'atteindre rapidement le chiffre des 100 000 signatures.

"Devant le nombre de décès et d’accidents graves laissant des séquelles à long terme, un moratoire de la « vaccination » est urgent, explique Julien Devilleger dans le texte de la pétition. "Afin d’éviter une catastrophe sanitaire d’ampleur nationale dans les prochaines années, le Sénat se doit, avant de laisser l’exécutif poursuivre sa stratégie d’obligation indirecte de participation à des essais cliniques d’injections géniques, de s’assurer que la pharmacovigilance est suffisante pour détecter des effets secondaires sur court, moyen et long terme. 
Pour cela, nous demandons un arrêt immédiat des injections et qu’une commission d’enquête sénatoriale chargée de faire un état des lieux des effets secondaires consécutifs à l’injection vaccinale contre le covid-19, ainsi que du système de pharmacovigilance français, soit constituée."

Dépasser la peur du "flicage"

De nombreuses personnes expriment leur crainte de signer une signature déposée sur un site officiel de l'État : complexité de la démarche, peur d'être tracé voire traqué par une administration qui montre, depuis le début de cette crise, un pouvoir coercitif et répressif sur la population. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle Rodolphe Bacquet avait déposé sa pétition sur le site leslignesbougent, qui ne demande qu'un e-mail et non des éléments civiques comme le numéro fiscal. Mais cette pétition sur le site du Sénat a davantage de chances d'aboutir à des résultats concrets. Nous venons de le voir récemment au Luxembourg : le Parlement a été obligé d'auditionner des experts. Ainsi Alexandra Henrion-Caude, le professeur Luc Montagnier et le professeur Christian Perronne, ont été entendu cette semaine par les représentants luxembourgeois. Ce fait marquant constitue une pierre d'angle pour l'opposition citoyenne, beaucoup plus solide car elle implique directement les élus qui ne pourront pas dire « nous ne savions pas ».

Si la démarche demande de rassembler quelques éléments comme son adresse ou le numéro fiscal, cela vaut la peine de la suivre pour déclencher cette commission d'enquête sur les effets secondaires qui permettra d'avoir accès à des documents confidentiels. NE

Rendez-vous sur la plateforme e-pétitions du Sénat français !

Suivant l'exemple luxembourgeois et osons signer en masse cette pétition !

 

 

Date de Publication :
15 janvier 2022
Dernière mise à jour :
15 janvier 2022

Faites un don à la Ligue

Même la plus modeste des contributions fait la différence chaque jour. Aidez-nous à combattre pour vos libertés.

Découvrez une newsletter différente

Suivez à travers notre action une actualité qui vous concerne.

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Tous droits réservés (R) 2001-2022